La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0991
    +0,0125 (+1,15 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 576,43
    +504,88 (+2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Pourquoi un avion a été criblé de balles alors qu'il s'apprêtait à décoller

Flickr

Un avion de la compagnie Aeromexico, qui décollait de l'aéroport de Culiacan-Bachigualato dans l’État de Sinaloa, dans le nord-ouest du Mexique, pour rejoindre Mexico, a été touché par des tirs jeudi 5 janvier. Dans une vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux, partagée par un journaliste d'ABC le jour même, on peut voir des passagers de ce vol AM165 accroupis dans l’allée centrale de l’appareil, alors que l'avion est en train de rouler pour décoller.

La société a bien confirmé que l'avion avait reçu des balles, dans un communiqué publié sur son compte Twitter, jeudi 5 janvier. La raison ? La police était en train d'arrêter Ovidio Guzman, le fils du célèbre narcotrafiquant Joaquin "El Chapo" Guzman, emprisonné aux États-Unis. Des coups de feu ont été échangés entre policiers et membres du cartel, des balles ont alors percé le fuselage de l'avion, rapporte Air Journal, le 6 janvier. Dans une autre vidéo, on voit l'avion se déplaçant à grande vitesse, puis s'arrêtant et retournant au terminal passagers, avec de nombreux policiers qui tentent de se protéger des tirs répétés.

Le vol a été annulé "pour des raisons de sécurité". "Tous les protocoles de sécurité ont été activés,... les clients et les employés sont en sécurité", a précisé Aeromexico dans son communiqué publié sur son compte Twitter. Un autre appareil a été touché alors qu'il se posait sur une des pistes de l'aéroport. Du côté des forces de l'ordre mexicaines, l'arrestation a bien eu lieu. Elle a été confirmée par le ministre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Influenceurs : bientôt un code de bonne conduite mis en place par le gouvernement ?
Le géant bancaire Wells Fargo licencie un de ses hauts cadres qui aurait... uriné sur une septuagénaire
Réforme des retraites : le patron des Républicains prêt à "voter une réforme juste"
Réforme des retraites : un "no deal" avec la CFDT en cas de report de l'âge légal
Covid-19 : La Chine met fin à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs