La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 995,45
    -148,86 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    14 635,18
    -205,54 (-1,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1829
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • BTC-EUR

    32 053,22
    -1 778,27 (-5,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    895,58
    +19,34 (+2,21 %)
     
  • S&P 500

    4 392,62
    -29,68 (-0,67 %)
     

Pourquoi Atos dégringole en bourse

·2 min de lecture

Atos a perdu 13% en une journée. En cause: un avertissement sur résultat. D'autres éléments expliquent cette dégringolade notamment la mauvaise note attribuée par les fonds d'investissements à la suite des réserves émises par les commissaires aux comptes. La faible valorisation du groupe en fait une proie tentante mais un acheteur éventuel aurait intérêt à attendre que le groupe ait été restructuré.

C’est pathétique. a perdu jusqu’à 17% dans la seule journée d’hier, lundi 12 juillet. Depuis le début de l’année, : -42%. "Je n’ai jamais vu ça depuis l’effondrement d’Alcatel-Lucent" reconnaît François Chaulet, directeur général de Montségur Finance. Entre le 12 et le 13 juillet, la plupart des analystes financiers ont revu à la baisse le potentiel de l’action: HSBC, Barclays, Deutsche Bank, Kepler Cheuvreux ont baissé leurs objectifs de cours de 20 à 35%. Un comble alors que le CAC 40 a pris 18% depuis le début de l’année et que les entreprises du numérique ont pulvérisé les records. Valorisée plus de 8 milliards en 2020, Atos ne vaut plus que 4,7 milliards, tellement peu que le fleuron français des ESN (entreprises de service numérique) pourrait devenir une proie tentante.

Pas de croissance en 2021

La dégringolade d’Atos est d’abord due à l’avertissement sur résultat publiée le 12 juillet. Le groupe a reconnu qu'il ne renouerait pas comme prévu avec la croissance en 2021 après la crise du , un aveu immédiatement sanctionné par une baisse de plus de 15% de l'action. Atos prévoit désormais pour 2021 une "stabilité" de son chiffre d'affaires à taux de change constants en 2021, contre une prévision de 3,5 à 4% de croissance auparavant. La marge opérationnelle pour 2021 est également baissée à environ 6% contre 9,4 à 9,8% prévus auparavant, tout comme la prévision de flux de trésorerie disponible, ajustée à "positif" contre une anticipation de "550 millions d'euros à 600 millions d'euros" précédemment. Pour expliquer ce retour à la croissance plus lent que prévu après le Covid, Atos et son directeur général Elie Girard mettent en avant des ventes plus décevantes que prévues au 2ème trimestre, "en raison d'une accélération du déclin des activités d'infrastructures classiques dans un contexte de migration plus forte vers le cloud post-Covid", un domaine dans lequel Atos a pris du retard.

Délaissé par les fonds d’investissements

Cette mauvaise nouvelle est venue enfonc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles