La bourse est fermée

Pourquoi votre assurance habitation risque d'augmenter en 2018

1 / 2

Pourquoi votre assurance habitation risque d'augmenter en 2018

La Maif vient d'annoncer à ses clients une hausse de 1,2% de ses tarifs dès le 1er janvier. D'autres assureurs pourraient suivre le mouvement. Selon un expert de Meilleurtaux.com, une augmentation moyenne de 2 à 3% de la multirisque habitation est à prévoir.

Les tarifs de l'assurance habitation risquent de repartir à la hausse en 2018. Après s'être serré la ceinture pendant trois ans, par crainte de voir leurs clients partir sous l'effet de la loi Hamon qui permet de résilier à tout moment son contrat au bout de 12 mois, les assureurs pourraient commencer à se relâcher.

La Maif a été la première à communiquer sur le sujet, indiquant qu'elle allait augmenter ses prix de 1,2% l'année prochaine. Ses concurrents vont-ils lui emboîter le pas? C'est fort probable. Christophe Triquet, directeur assurance de Meilleurtaux.com, table pour sa part sur une hausse de 2 à 3% de la multirisque habitation (MRH). Mais ce n'est qu'une moyenne.

"Nettoyages de portefeuilles"

"Derrière ces ajustements tarifaires, certains assureurs vont peut-être revoir leurs garanties à la baisse ou au contraire augmenter le coût des franchises", précise le dirigeant. Pire, il risque d'y avoir des "nettoyages de portefeuilles". En d'autres termes, "les compagnies d'assurance pourront exclure au cas par cas les assurés qui leur coûtent plus cher qu'ils ne rapportent".

Nombre de sinistres déclarés, nombre de contrats souscrits chez elles, ancienneté et patrimoine du client... tous ces indicateurs vont être passés au crible. En clair, les meilleurs profils ont toutes les chances d'échapper à une hausse des tarifs. À l'inverse, "si vous êtes un mauvais risque (déclaration...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi