La bourse ferme dans 2 h 32 min
  • CAC 40

    7 148,65
    -17,62 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 215,40
    -25,72 (-0,61 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0835
    -0,0076 (-0,69 %)
     
  • Gold future

    1 898,50
    -32,30 (-1,67 %)
     
  • BTC-EUR

    21 542,79
    -518,01 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,19
    -12,13 (-2,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,92
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    15 379,07
    -130,12 (-0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 851,89
    +31,73 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2123
    -0,0106 (-0,87 %)
     

Pourquoi 66% des bénéficiaires du RSA au chômage se disent freinés dans leurs recherches d’emploi

AFP/Archives - Philippe LOPEZ

Deux tiers des bénéficiaires du RSA au chômage se déclarent freinés dans leurs démarches de recherche d’emploi, notamment en raison de l'absence de moyen de transport, selon une étude publiée ce mardi 24 janvier par la Drees.

Problèmes de santé, difficulté à faire garder les enfants, coût du transport pour aller travailler: les deux tiers des bénéficiaires du RSA font part d'obstacles dans leur recherche d'emploi, et la majorité regrettent de ne pas bénéficier d'un accompagnement pour les surmonter, selon une étude publiée mardi.

Quelque 23% des allocataires de ce minimum social déclarent que l'absence de moyen de transport est le principal frein à leur recherche d'emploi, et 8% mentionnent le coût des transports. Environ 20% évoquent des problèmes de santé, et 7% des difficultés à faire garder leurs enfants, selon cette étude de la Drees, le service statistique des ministères sociaux.

Ces obstacles peuvent conduire les bénéficiaires à renoncer à chercher un emploi, notent les auteurs. Ainsi, plus d'un quart des allocataires ne travaillent pas et ne cherchent pas de travail: 11% se situent dans un "halo autour du chômage" - ils disent souhaiter travailler malgré tout -, et 15% n'ont pas d'emploi, n'en cherchent pas et disent ne pas souhaiter travailler.

Manque d'accompagnement

Face à ces difficultés, les allocataires peuvent bénéficier d'un accompagnement de type "professionnel" ou "social". Le premier, le plus souvent via Pôle Emploi, vise à trouver un emploi (aidé ou non), un stage, une formation ou encore à créer une entreprise.

Le second, via un centre d'action sociale, la CAF ou le conseil départemental, a pour but de "traiter des problèmes d'accès aux soins, de logement, de transport, de garde d'enfants ou de surendettement, d'aider à mener des démarches administratives, à renouer un lien social ou encore à apprendre à lire ou à écrire", détaillent les auteurs de l'étude.

"Ceux qui déclarent être accompagnés sont très satisfaits des aides qu'ils ont reçues", mais "peu de bénéficiaires du RSA se considèrent aidés", relève la Drees: 61% ont eu "au moins un besoin d'aide en matière professionnelle ou sociale" qui n'a pas été satisfait, ce qui conduit à "questionner la réalité de l'[...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - RSA sous conditions : les 19 départements qui testeront le nouveau dispositif dévoilé

A lire aussi