Marchés français ouverture 6 h 3 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 401,76
    +239,96 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 332,41
    +837,17 (+2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 010,44
    +41,60 (+4,29 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Pourquoi les économies occidentales ne produisent plus d'emplois de qualité?

·2 min de lecture

SOMMET "SAUVER LE BIEN COMMUN" - Lors de la table ronde "Good and bad jobs", Daron Acemoglu, économiste renommé de la prestigieuse université américaine MIT, et Adrien Couret, directeur général engagé d’Aéma groupe, ont débattu pour comprendre pourquoi les sociétés occidentales ne produisaient plus assez d'emploi bien rémunérés.

Pourquoi les emplois de qualité, bien payés, ont disparu aux Etats-Unis et en Europe? " du Sommet "Sauver le bien commun" organisé par Challenges et TSE avec comme invités Daron Acemoglu, économiste renommé de la prestigieuse université américaine MIT, et Adrien Couret, directeur général engagé d’Aéma groupe.

D’emblée, le chercheur américain dresse un tableau assez sombre: "Aujourd’hui seul un petit groupe de personnes, toutes diplômées de grandes écoles, a la chance d’avoir un emploi qualifié, bien payé, ce qui leur permet de participer à la société, de s’investir politiquement…", explique-t-il. Le reste de la population est, toujours selon lui, confronté à une stagnation de son pouvoir d’achat, voire carrément à la destruction de leur emploi lié à la désindustrialisation des économies américaines et européennes et à l’automatisation d’un très grand nombre de tâches. Par exemple, en France selon l’institut Sapiens, près de 2,1 millions d'actifs concentrés dans 5 métiers les moins qualifiés (caissières, manutentionnaires, employés de libre-service) ont une forte probabilité de voir leur emploi disparaître du fait de l'accélération technologique de ces dernières années.

"Les travailleurs sont devenus un coût et plus une ressource"

Pour l’universitaire de Boston, ville hôte du MIT, cette situation est le fruit de la révolution libérale des années 1980, impulsée par Ronald Reagan et Margaret Thatcher, qui a redéfini la place du travailleur dans l’économie. "Les entreprises ont commencé à considérer leurs employés comme des coûts et non plus une ressource dans laquelle il faut investir pour développer le business, avance-t-il. D’ailleurs, c’est à partir de cette période que les managers ont commencé à obtenir des primes pour diminuer la masse salariale en externalisant tous les métiers qui pouvaient l’être." L’essor des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) dans les années 2000 n’est que l’aboutissement de ce processus d’entreprise sans employés.

Lire aussi

Revoir la[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi