La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 655,59
    -225,81 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

PourDemain, tuteur de la conversion vers l’agriculture biologique

La réalité d’un chiffre dépend de la lecture que l’on en fait. Selon l’Agence Bio, si la France reste leader européen en ce qui concerne la production biologique devant l’Espagne et que les surfaces bio représentent désormais 10,3 % dans la surface agricole française, la part bio de la consommation alimentaire des ménages reste stable à 6,6 %. Encourageant mais nettement insuffisant selon Maxime Durand, cofondateur de PourDemain, si l’on veut pouvoir avoir un effet de masse.

Maxime Durand et Stéphane Delebassé, confondateurs de PourDemain. ©PourDemain
Maxime Durand et Stéphane Delebassé, confondateurs de PourDemain. ©PourDemain

Quelle est votre solution ?

Maxime Durand : Nous aidons les agriculteurs à se convertir au bio avec une marque éthique qui les accompagne et les rémunère pendant cette période délicate. Il faut savoir que cette démarche implique au moins trois années de difficultés et de pertes financières importantes. Un prix juste est alors fixé avec l’agriculteur pour prendre en compte les nombreux surcoûts liés à sa conversion et ses produits sont commercialisés sous la marque PourDemain, anciennement BioDemain, dans les magasins spécialisés et Transition dans la grande distribution. Trois ans après nos débuts sur les marchés lillois, la première marque nationale de soutien à la conversion biologique est aujourd’hui présente dans plus de 2.000 points de vente en France et a déjà accompagné 150 producteurs !

La gamme des produits PourDemain. © PourDemain
La gamme des produits PourDemain. © PourDemain

Pourquoi votre start-up va-t-elle changer le monde ?

Maxime Durand : Après avoir connu une belle dynamique et une explosion des ventes en 2020, le marché du bio n’est malheureusement pas en grande forme. La faute en partie aux coûts encore trop importants, surtout en période d’inflation comme celle que nous connaissons. Nous devons notamment nous professionnaliser et massifier nos productions pour atteindre des tarifs plus abordables tout en continuant à rémunérer justement les filières.

C’est un enjeu énorme sur lequel nous avons besoin du soutien des citoyens. Tant que nous n’avons...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura