Pour vendre sa Wii U, Nintendo déclare la guerre pédagogique

Le géant japonais lance sa nouvelle console, pourvue d’une manette à écran tactile. Reste à expliquer aux joueurs pourquoi elle est révolutionnaire.

« J’ai l’impression d’être présentateur sur une chaîne de téléachat», explique, avec un sourire pincé, Satoru Iwata. Dans une étonnante vidéo mêlant solennité et autodérision, le président de Nintendo joue les maîtres d’école pour montrer à quel point la Wii U, la dernière-née des consoles de salon du géant nippon, est révolutionnaire. Plutôt insolite : imaginez Franck Riboud, le PDG de Danone, vanter, cuillère à la main, les mérites de son dernier Activia ! Mais à quelques jours du lancement mondial de la Wii U, l’enjeu est tel que Satoru Iwata a ­accepté de payer de sa personne.

Double écran. En effet, les équipes marketing du siège de Kyoto et tou­tes les filiales n’ont qu’une obsession : convaincre le public que la Wii U est aussi avant-gardiste que la Wii, la première console à avoir utilisé la détection de mouvement, en 2006. Une fois encore, c’est avec la manette que Nintendo a voulu frapper un grand coup : la «mablette» de la Wii U est en effet dotée d’un écran tactile façon tablette. Venant en complément du téléviseur, il permet d’afficher des cartes, d’envoyer des objets vers la télé d’un simple mouvement du doigt, ou encore de jouer en mode caché pour surpren­dre ses adversaires. Et sert même de console portable.

Faire revenir les “gamers”. Pour Nintendo, la trouvaille est une vraie avancée technologique. En témoi­gne la différence de prix entre la Wii U – 299 euros – et ses concurrentes directes, Play­Sta­tion 3 et Xbox 360 (lire l’encadré page 38). Seul hic, cette innovation est difficile à appréhender de prime abord. Nintendo va donc devoir être habile. «Un gros travail de communication est nécessaire, reconnaît John Parkes, DG de l’éditeur de jeux Ubisoft. Et cela passe par l’échantillonnage de consoles sur le terrain.» En clair : mettre la tablette dans ...

... Lire la suite sur capital.fr