Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 827,43
    -45,56 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    16 813,43
    -19,19 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 816,42
    +388,66 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 523,58
    -2,84 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    5 316,48
    -4,93 (-0,09 %)
     

"Potentiellement catastrophique": l'ouragan Otis touche terre au Mexique

NOAA / AFP

Le puissant ouragan Otis, "potentiellement catastrophique", a touché terre dans la nuit de mardi à mercredi près d'Acapulco, la célèbre station balnéaire sur la côte Pacifique dans l'ouest du Mexique, a indiqué mercredi 25 octobre le Centre national des ouragans (NHC) américain.

"Des images satellites indiques qu'Otis a touché terre près d'Acapulco vers 6h25 GMT", a indiqué le NHC évoquant des vents pouvant souffler jusqu'à 270 km/heure.

Le cyclone d'une force maximale 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson s'affaiblira "rapidement" en touchant terre, d'après le NHC.

Les écoles fermées

"Mettez-vous à l'abri, restez dans des endroits sûrs: loin des rivières, des ruisseaux, des ravins et soyez vigilants", a averti sur X (anciennement Twitter) le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador. Les écoles ont été fermées sur ordre du gouvernement local de l'Etat du Guerrero, où se trouve Acapulco.

Acapulco avait été frappé le 9 octobre 1997 par l'ouragan Paulina, qui avait touché terre en catégorie 4. Paulina avait tué plus de 200 personnes, l'une des catastrophes naturelles les plus graves pour le Mexique hors tremblement de terre.

PUBLICITÉ

La semaine dernière, l'ouragan Norma a fait trois morts un peu plus au nord dans l'Etat du Sinaloa. Norma a touché deux fois terre, une première fois dans la péninsule de Basse-Californie, puis dans l'Etat du Sinaloa.

Un pays exposé aux ouragans

Pris entre le Pacifique et le golfe du Mexique, le Mexique est exposé aux ouragans pendant la saison qui va de mai à octobre-novembre. Une douzaine de dépressions par an sont susceptibles de se transformer en ouragans plus ou moins dévastateurs selon leur point d'entrée.

Le plus puissant jamais enregistré, Patricia, en octobre 2015, avec des vents de 325 km/h, n'avait cependant fait que des dégâts matériels car il était entré sur le territoire par une zone montagneuse inhabitée.

Article original publié sur BFMTV.com