La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1949
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 330,85
    +307,52 (+1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    775,97
    -18,36 (-2,31 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

En posant son premier robot sur Mars, la Chine met la pression sur les États-Unis

·1 min de lecture

Le robot Perseverance n'est plus seul sur Mars. La Chine vient en effet de poser sur la planète rouge son propre robot, baptisé Zhurong. Pesant environ 240 kilos, il doit réaliser des analyses du sol et de l'atmosphère de la planète rouge. Un exploit pour Pékin, qui démontre désormais que le pouvoir chinois a les moyens scientifiques et financiers de s'imposer comme un acteur majeur, face aux États-Unis, pour conquérir l'espace.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Un programme spatial étoffé

Si la Nasa garde une longueur d'avance, avec cinq missions réussies sur Mars depuis 1997, elle perd sa situation de monopole avec l'arrivée du robot chinois. Un détail important, souhaité par le président chinois Xi Jinping, qui veut hisser la Chine au rang de première puissance mondiale d'ici 2035.

L'arrivée de Zhurong sur Mars n'est qu'un succès parmi d'autres pour la Chine. Lancement du premier élément de sa future station habitée le 29 avril dernier, collecte de matériaux sur la Lune en décembre dernier… Le pays du Soleil levant investit massivement dans les programmes spatiaux. Un investissement qui coïncide avec le centième anniversaire de la création du parti communiste chinois, en juillet 2021. Le pays, à travers sa conquête spatiale, souhaite renvoyer à ses habitants l'image d'une Chine forte, puissante et conquérante, sur Terre comme ailleurs.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles