Marchés français ouverture 5 h 7 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 977,42
    -313,59 (-1,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2000
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 255,45
    -181,39 (-0,64 %)
     
  • BTC-EUR

    32 204,57
    -1 395,14 (-4,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    960,09
    -32,39 (-3,26 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Portugal : un curé détourne l'argent de son église, il achète 19 voitures

·1 min de lecture
Passionné par les voitures, le prêtre s'était offert 19 véhicules. (Getty Images)

Pendant six ans, un curé a détourné l'argent de deux paroisses au Portugal pour près de 420 000 euros.

Le 6 mai 2021, le tribunal de Lisbonne a condamné un homme d'Église à quatre ans et demi de prison avec sursis pour abus de confiance aggravé et vol qualifié, rapporte Jornal De Noticias. L'histoire est relayée par Courrier International

Le prêtre qui avait officié dans deux églises au Portugal avait détourné de l'argent pour près de 420 000 euros entre 2011 et 2017. L'argent provenait des dons des fidèles et de la vente à des antiquaires d'objets d'art sacré qui appartenaient à sa dernière paroisse.

19 voitures 

Avec cet argent détourné, l'homme d'Église avait un rythme de vie très confortable. Probablement passionné par les voitures, le prêtre s'était offert 19 véhicules, "dont trois Mercedes et douze Volkswagen", relate Courrier International. 

L'ecclésiastique a été condamné à quatre ans et demi de prison avec sursis ainsi qu'à près de 180 000 euros de dommages et intérêts. Sa peine a été allégée pour s'être impliqué auprès de ses fidèles et pour avoir aidé des toxicomanes et des travailleuses du sexe pendant des années.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles