Marchés français ouverture 2 h 51 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 572,42
    +606,41 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 328,38
    +348,17 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 450,19
    +1 278,83 (+3,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    928,48
    -4,66 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Portrait-robot de l’Apple Car : 250 km/h, plus de 500 km d’autonomie et recharge à 80% en 18 minutes ?

Marc Zaffagni, Journaliste
·2 min de lecture

Jamais depuis que l’on a commencé à entendre parler d’un projet de voiture électrique Apple en 2015 le faisceau d’indices n’avait été aussi concret et dense. Après que Hyundai ait officialisé des discussions avec la firme à la pomme début janvier, le site sud-coréen DongA (via Bloomberg) affirme qu’un contrat portant sur un montant de 3,6 milliards de dollars avec Kia Motors (filiale de Hyundai) pour la fabrication de l’Apple Car pourrait être annoncé le 17 février. La production est censée débuter dès 2024 avec un objectif de 100.000 unités par an. Mais ce n’est pas tout…

L’analyste de TF International Securities Ming-Chi Kuo, très écouté pour ses prédictions sur la stratégie produit d’Apple, vient de publier un rapport au sujet de cette mystérieuse voiture électrique. Il corrobore l’hypothèse d’un partenariat industriel avec Hyundai ainsi que le fait que la future Apple Car sera basée sur la plateforme E-GMP que le constructeur coréen utilise pour ses voitures électriques.

2025 , un délai très optimiste mais pas intenable

Si l’on se base sur les performances de la plateforme E-GMP, la voiture électrique d’Apple pourrait dépasser les 500 km d’autonomie (cycle WLTP) et utiliser une charge 400V/800V bidirectionnelle capable de restaurer 80% de la batterie en 18 minutes. Sa vitesse de pointe atteindrait les 250 km/h et elle pourrait passer de 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes.

D’après Ming-Chi Kuo, la perspective de voir arriver une voiture électrique Apple sur le marché à l’horizon 2025 paraît optimiste, sachant les contraintes immenses qui s’imposent à nouvel entrant sur le marché automobile. « Nous pensons qu'Apple exploitera les capacités d’un constructeur automobile existant et se concentrera sur le matériel et les logiciels de conduite autonome, les semiconducteurs, les technologies liées aux batteries, le design de la carrosserie et de l’habitacle, un expérience utilisateur innovante et l'intégration dans l'écosystème existant d'Apple », prédit l’analyste.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura