La bourse ferme dans 4 h 15 min

Qui est Jean-Pierre Clamadieu, homme pressé, propulsé à la tête d'Engie?

Le conseil d'administration d'Engie, réuni mardi, a confirmé la nomination de Jean-Pierre Clamadieu à la présidence de l'énergéticien français. L'actuel patron du chimiste franco-belge Solvay succédera à Gérard Mestrallet à l'issue de l'assemblée générale du groupe, en mai. Portrait de celui qui devra réussir à former un tandem avec Isabelle Kocher, la directrice générale disruptive d'Engie.

Pas show off pour deux sous. Même s’il ne déteste pas la lumière… L’homme qui va succéder à Gérard Mestrallet à la présidence du conseil d’Engie, est d’abord un surdoué habile. Fin stratège et politique, Jean-Pierre Clamadieu, 59 ans, a toujours su cultiver ses réseaux et son influence. En Belgique, où il est devenu résident dès fin 2011, montrant patte blanche aux responsables politiques comme à la famille royale, avant de s’imposer comme le premier PDG non belge et non issu de la famille Solvay, fleuron industriel du pays. En France, où cet ingénieur du corps des Mines et ancien conseiller technique de Martine Aubry au Travail, tour à tour administrateur de la SNCF et d’Axa, s’est assuré de ne jamais couper les ponts avec Paris. Comme s’il ne rêvait finalement que d’une chose : y revenir. Il y a tout juste quinze jours, de retour de Davos, Clamadieu réunissait d’ailleurs dans la capitale une poignée de journalistes pour un point informel et « off » - comme il les affectionne. Officiellement pour deviser Europe et bilan du forum économique. Et se rappeler à leur bon souvenir ?

A la présidence d’Engie, pourtant, le nouvel homme pressé du groupe ne devrait [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi