La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 653,96
    +196,65 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    15 143,56
    +14,47 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1658
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • BTC-EUR

    57 060,31
    +2 956,79 (+5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 548,17
    +67,36 (+4,55 %)
     
  • S&P 500

    4 538,23
    +18,60 (+0,41 %)
     

Port du masque pour les enfants à l'école primaire : fin de l'obligation dans certains départements

·1 min de lecture

Emmanuel Macron aurait-il entendu la colère grandissante de nombreux parents de jeunes enfants ? Si la question est très politique, il n'empêche que la situation sanitaire semble grandement s'améliorer, et qu'aucune dégradation n'a été constatée ces dernières semaines malgré la rentrée scolaire. C'est donc en conséquence que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a fait plusieurs annonces devant la presse ce mercredi 22 septembre à la mi-journée. D'abord, donc, concernant les plus petits à l'école.

"À partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants (soit près de la moitié des départements français actuellement, NDLR), le protocole scolaire passera en niveau 1. Ce qui veut dire essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire y sera levée", explique Gabriel Attal. Avant d'ajouter une seconde mesure : "Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements". Des annonces, comme le précise le porte-parole, qui vont dans le sens d'une "adaptation territoriale" demandée par Emmanuel Macron. Mais le gouvernement veut tout de même rester prudent. Malgré l'amélioration et la levée des contraintes citées précédemment, pas question pour l'instant de toucher au pass sanitaire.

"À ce stade, il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire, qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui", martèle (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

L'Élysée est un "accident de parcours" selon la mère d'Emmanuel Macron, qui aurait préféré que son fils fasse autre chose dans la vie
Mort de l'influenceuse Gabby Petito : son dernier SMS troublant qui a fait craindre le pire à sa mère
Mort de l'influenceuse Gabby Petito à 22 ans : les causes de son décès dévoilées par les enquêteurs
Alzheimer : combien de personnes sont concernées par cette maladie neurodégénérative en France ?
L'ex-nounou de William et Harry enceinte du prince Charles : elle obtient réparation après la rumeur dévastatrice

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles