La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 990,50
    -841,12 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Porté par les tests Covid-19, Eurofins déloge Atos du CAC 40

·1 min de lecture

Le groupe Atos dit adieu au CAC 40, il sera remplacé par Eurofins Scientific. Ce changement au sein de l'indice, décidé jeudi 9 septembre par le conseil scientifique des indices d'Euronext, était pressenti par les opérateurs de marché depuis plusieurs mois. De toutes les composantes de l'indice, c'est celle d'Atos qui a enregistré la moins bonne performance depuis le début de l'année: −43,30%. Et pour cause : Atos, au sein du CAC 40 depuis mars 2017, a enchaîné les déconvenues cette année, entraînant une décote du titre qui évoluait encore à environ 79 euros en début d'année contre 42 euros actuellement. Nombre de gérants, qui suivent l'entreprise dirigée depuis l'automne 2019 par son ancien directeur financier Elie Girard, évoquent principalement "des problèmes de communication" et une "accumulation de déceptions".

En début d'année, l'annonce d'un projet d'opération de croissance externe aux États-Unis est apparue "totalement incompréhensible" aux yeux du marché car "en complète contradiction" avec la nouvelle stratégie du groupe axée sur la numérisation, la cybersécurité et le cloud, rappelle Florian Allain, gérant chez Mandarine Gestion. Finalement, Atos a jeté l'éponge mais les investisseurs ont commencé à perdre confiance.

Les relations avec le marché se sont encore détériorées au printemps quand ont surgi des doutes concernant la comptabilité de deux filiales aux États-Unis, un problème passager mais qui a fait mauvaise impression. Le coup de massue est survenu à l'été quand (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Compagnie des Alpes lance une ligne ferroviaire directe entre Londres et les stations de ski
La Bourse risque de chuter en Europe : le conseil Bourse du jour
Cette borne peut détecter le Covid sans même vous toucher
Pierre & Vacances - Center Parcs fait un geste pour dédommager les propriétaires bailleurs
Dette : les Etats-Unis à court d'argent "dès octobre", avertit la secrétaire au Trésor

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles