La bourse ferme dans 2 h 1 min
  • CAC 40

    6 724,43
    -29,54 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 964,26
    -20,24 (-0,51 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0484
    -0,0044 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    1 797,20
    -18,00 (-0,99 %)
     
  • BTC-EUR

    16 141,09
    -247,60 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,39
    -4,77 (-1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,98
    -0,24 (-0,30 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 531,18
    -27,31 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2211
    -0,0046 (-0,37 %)
     

Porsche (Volkswagen) s’apprête à signer une introduction en Bourse historique : le conseil du jour

Pixabay

Porsche (groupe Volkswagen) s’apprête à faire une introduction en Bourse remarquée ce jeudi 29 septembre, alors que le contexte est pour le moins morose, y compris pour les mises sur le marché. Le constructeur allemand de voitures de luxe pourrait s’introduire en haut de sa fourchette de prix indicative, ce qui lui conférerait une capitalisation boursière d'environ 75 milliards de dollars, soit une des principales introductions en Bourse jamais réalisées en Europe.

Porsche deviendrait ainsi “le cinquième constructeur automobile mondial coté, juste derrière la société mère Volkswagen et bien avant General Motors”, souligne Ben Laidler, stratégiste chez eToro. Une introduction en Bourse qui va apporter des milliards à Volkswagen, une manne bienvenue dans un contexte de transition coûteuse vers les véhicules électriques et de développement du géant allemand dans les logiciels. Pour Porsche, il “s'agit d'une combinaison unique d'une forte reconnaissance du nom, d'une marque haut de gamme, du soutien d'une grande société mère et d'un historique de cotation en bourse”, fait valoir l’expert.

Face au spectre de la récession, qui risque de malmener le secteur automobile (y compris le segment du luxe), Porsche sera attendu au tournant par les investisseurs en actions. Le constructeur “doit en effet réaliser son plan de croissance des volumes et des marges bénéficiaires” dans un contexte moins favorable, souligne Ben Laidler.

Sceptiques sur le prix d’introduction proposé, les analystes d’HSBC (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Enorme succès aux enchères pour une voiture de cascades de James Bond
Vers une pénurie de médicaments génériques cet hiver
Amazon annonce un chiffre d'affaires en hausse de 23% en France en 2021
Quelles sont les meilleures compagnies aériennes low cost en 2022 ?
Camaïeu placé en liquidation judiciaire