La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 740,44
    -4,96 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 003,25
    +153,25 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1953
    +0,0036 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 710,81
    +2 173,64 (+4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,71
    +54,72 (+4,23 %)
     
  • S&P 500

    4 148,00
    +20,01 (+0,48 %)
     

Sa population vaccinée, Gibraltar lève le couvre-feu et renoue avec la vie d'avant

·2 min de lecture

Après une campagne de vaccination menée tambour battant, le virus recule drastiquement à Gibraltar, les adultes ayant presque tous reçu deux doses. Résultat, le couvre-feu a été levé le jeudi 25 mars, tandis que les bars et restaurants sont désormais autorisés à rester ouverts jusqu'à 2 heures du matin. La vie reprend son cours normal sur le Rocher. Les terrasses ne désemplissent pas, les plages s'animent, les masques tombent. Reportage.

"Gibraltar sort de l’hiver !" Mardi 23 mars, par un après-midi radieux où le thermomètre a dépassé les 20 degrés, Fabian Picardo, le chief Minister (chef du gouvernement) de la petite enclave britannique, s’est adressé solennellement au Parlement. Face aux chiffres rassurants de la pandémie, il a annoncé la levée du couvre-feu pour la fin de la semaine et un nouvel allègement des mesures sanitaires. Ainsi, en ce week-end de changement d’heure, les bars et restaurants pourront rester ouverts jusqu’à 2 heures du matin pour des Gibraltariens qui n’auront plus l’obligation de porter de masque, sauf dans les magasins et les transports publics. Début mars déjà, les restrictions avaient été adoucies. Et, depuis, sur Casemates Square, la place principale, les terrasses ne désemplissent pas, tandis que chez Jury’s, le pub à l’atmosphère "so british" de Main Street, l’artère commerçante, on sert dès potron-minet (des cappuccinos, comme des "fulls English breakfast", avec saucisses et haricots blancs), jusque tard dans la nuit, où le porto continue de faire des adeptes, sur ce territoire lilliputien de 7 km2, à 3 heures en avion de Londres.

Un vent de liberté souffle sur "Gib"

"Nous revenons à la normale par étapes, et prudemment, note Brian Reyes, rédacteur en chef du Gibraltar Chronical. Nous n’avons plus de malade du Covid à l’hôpital, et c’est heureux! Mais, nous avons déploré 94 décès depuis le début de la pandémie, ce qui a été un traumatisme pour notre petite communauté de 33.000 habitants, où tout le monde se connaît." Si un vent de liberté souffle désormais sur "Gib", comme on la surnomme, si sur la grande Marina de Queensway les apéritifs entre amis avec embrassades et poignées de main reprennent timidement, c’est que la grande majorité de la population adulte a été vaccinée.

Les officiels communiquent sur "la première nation entièrement protégée". En réalité, la vaccination, entamée en tout début d’année, a permis d’immuniser totalement plus de 70 % de la population[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi