La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 621,47
    -4 356,20 (-9,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

La pop de Mika s'offre une version symphonique à la Philharmonie de Paris

·1 min de lecture
Mika sur scène en France en avril 2016 - GUILLAUME SOUVANT / AFP
Mika sur scène en France en avril 2016 - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Love today, Grace Kelly, Happy ending... Les tubes de Mika sont revisités en version symphonique, ce week-end à la Philharmonie de Paris. Le chanteur donnait samedi soir le premier de ses deux spectacles programmés dans la célèbre salle, avant un deuxième show ce dimanche soir.

Sur scène, l'artiste est bien entouré d'un orchestre symphonique d'une centaine de musiciens, et d'un choeur composé d'une cinquantaine de chanteurs. De quoi bouleverser ses habitudes.

"Moi, je suis vraiment le chef d'orchestre de mon petit groupe. Mais là... il y a 150 personnes et tout le monde doit s'écouter", raconte-t-il au micro de BFMTV. "C'est une sensation incroyable: un seul claquement de doigt et ça s'entend jusqu'au fond."

Résultat: des tubes magnifiés par près de dizaines artistes. Plusieurs années de travail ont été nécessaires pour concilier pop et classique (la formation de base de Mika).

"Casser le mur"

Samedi soir, l'artiste était sur tous les fronts: sur la scène de la Philharmonie, et aussitôt en duplex après le show, dans son habit de juré de The Voice.

"Et pourquoi pas faire de grands gestes populaires et émissions populaires, et pourquoi pas chanter aussi, inspiré par Debussy, Stravinsky et tout le reste, à la Philharmonie de Paris? C'est ça qu'il faut, casser le mur entre les deux", confie-t-il.

A la sortie du concert de samedi, le public était conquis. "On ressent tout, chaque instrument", nous a raconté un fan. " Ça rend la musique populaire noble, en fait", a renchéri une spectatrice.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles