Publicité
La bourse ferme dans 3 h 22 min
  • CAC 40

    7 637,27
    -69,62 (-0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 921,13
    -29,85 (-0,60 %)
     
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,91 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0715
    -0,0022 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    2 342,50
    -1,90 (-0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 108,60
    -106,12 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 269,58
    +20,46 (+1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,90
    -0,73 (-0,89 %)
     
  • DAX

    18 130,99
    -194,59 (-1,06 %)
     
  • FTSE 100

    8 262,28
    -19,27 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2683
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Polykystose rénale : symptômes, évolution, traitement

Istock/stefanamer

Il existe deux formes de la maladie selon qu’elle touche l’adulte ou l’enfant. Au fil du temps, elle peut conduire à une insuffisance rénale grave, et nécessiter le recours à la dialyse ou à la greffe. Découvrez quels sont les symptômes, l’évolution et le traitement de la polykystose rénale.

Selon l’association Polykystose France, la polykystose rénale (PKR) est une des pathologies génétiques les plus répandues à travers le monde. Elle se manifeste par la présence de plusieurs kystes (au moins 3) sur chaque rein. Ces petites poches de liquide entrainent une augmentation du volume des reins (hypertrophie) et une destruction progressive du tissu fonctionnel des reins. La PKR conduit à une insuffisance rénale pouvant être sévère. Il arrive que cette maladie génétique entraine la formation de kystes sur d’autres organes, comme le foie et le pancréas, précise le Manuel MSD. On distingue la PKR familiale autosomique dominante, forme très majoritairement représentée, qui affecte l’adulte. Et la PKR autosomique récessive, rare et très grave, qui affecte l’enfant. Enfin, on peut observer une polykystose acquise chez les personnes dialysées.

La polykystose rénale est asymptomatique les premières années (10 à 20 ans). Puis elle se traduit par l’apparition progressive de plusieurs kystes sur chaque rein. Ces kystes, en grossissant, peuvent engendrer une hypertension artérielle, des douleurs abdominales. Mais aussi des douleurs lombaires, une hématurie (sang dans les urines), des calculs rénaux, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite