Marchés français ouverture 3 h 6 min

La Pologne achète 32 avions furtifs américains F-35 pour 5 milliards

La Pologne étoffe son armée de l'air... et resserre ses liens avec Washington. Varsovie a signé vendredi un accord définitif sur l'achat de 32 avions furtifs dernier cri F-35 pour un montant de 4,6 milliards de dollars (4,16 milliards d'euros). La vente de ses appareils à la Pologne a été approuvée par Washington en septembre. Les premiers appareils devraient être fournis d'ici quatre ans. Ils doivent remplacer des chasseurs MiG-29 et Su-22 de conception soviétique. L'armée de l'air polonaise dispose déjà d'une cinquantaine de F-16 américains.

L'accord signé par le ministre polonais Mariusz Blaszczak et l'ambassadrice des Etats-unis en Pologne Georgette Mosbacher comprend la formation des pilotes, des simulateurs de vol et un soutien logistique. "C'est une journée importante pour l'aviation militaire polonaise, pour la sécurité de la République de Pologne, mais aussi pour la sécurité dans notre partie de l'Europe", a déclaré le président polonais Andrzej Duda lors de la cérémonie.

>> A lire aussi - Les Etats-Unis excluent les Turcs du programme F-35

L'achat des F-35 est critiqué par l'opposition qui les estime trop chers et inadaptés aux besoins de l'armée polonaise qui n'est pas capable, selon elle, d'exploiter pleinement les capacités de cet appareil dernier cri. L'opposition souligne aussi que les F-35 ont été choisis sans aucun appel d'offres et que leur achat n'est associé à aucun programme de compensations industrielles.

>> A lire aussi - L'US Air Force transforme ses chasseurs F-16 en avions autonomes

Le gouvernement conservateur polonais multiplie les efforts auprès de Washington, qu'il considère comme son allié le plus sûr, afin de renforcer la présence des troupes américaines sur le sol polonais. En février dernier, Washington et Varsovie ont signé un contrat sur vingt lance-roquettes mobiles HIMARS américains, pour 414 millions de dollars (365 M EUR), alors qu'en mars 2018, la Pologne avait acheté, pour 4,75 milliards de dollars (3,8 mds EUR), le système antimissile

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Polémique autour du coût faramineux d’une déviation en Dordogne
Les banques allemandes accumulent tellement d'argent qu'elles ont besoin de plus de chambres fortes
Coronavirus : le gouvernement crée un numéro vert pour le public, notre carte de l'épidémie en temps réel
Costco casse les prix dans sa première station-service française
Brexit : divorce acté entre Bruxelles et Londres, mais Johnson veut rester amis