La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 815,17
    +449,57 (+1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

La politique du "quoi qu'il en coûte" a permis de stabiliser le taux de pauvreté en 2020

La politique du "quoi qu'il en coûte" a permis de stabiliser en 2020 le taux de pauvreté malgré la crise Covid, a relevé lundi 18 juillet un comité d'experts, appelant à indexer sur l'inflation les prestations des plus modestes dans la loi pouvoir d'achat examinée à l'Assemblée. La France comptait en 2019 (derniers chiffres officiels connus) 9,2 millions de personnes en situation de pauvreté monétaire (vivant avec moins de 1.102 euros par mois pour une personne seule), soit 14,6% de la population, un taux resté stable en 2020, selon le comité chargé d'évaluer la stratégie anti-pauvreté du gouvernement lancée en septembre 2018.

"Le taux de pauvreté n'a pas augmenté, selon des chiffres encore provisoires, entre 2019 et 2020, et c'est un résultat remarquable", a relevé lors d'une conférence de presse son président Louis Schweitzer, alors que les associations craignaient une hausse de la précarité pendant la crise. Cette situation est due à "l'ensemble des mesures à la suite de la crise sanitaire", qui n'étaient d'ailleurs pas réservées aux personnes précaires, "c'est un effet remarquablement positif". "En l'absence de ces mesures, le taux de pauvreté aurait augmenté au moins d'un demi-point au cours de cette période", a souligné l'ancien patron de Renault, qui relève que "le taux de pauvreté en France est très inférieur à la moyenne européenne".

La grande pauvreté (revenus inférieurs à 50% du revenu médian) touchait deux millions de personnes en 2019. "Les indicateurs relatifs au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une box Orange à moins de 20 euros : décrochez une offre internet exclusive avec Capital
Quinze ans après avoir acheté un mobil-home, le camping leur demande de quitter les lieux
Le démarchage téléphonique va-t-il enfin être encadré ?
Remboursement d’impôt sur le revenu : quand allez-vous le recevoir ?
Taxe foncière : hausse record attendue en 2026

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles