Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 257,99
    +200,19 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,86
    +49,96 (+3,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Politique du logement : à quoi ressemblerait un virage à gauche ?

Politique du logement : à quoi ressemblerait un virage à gauche ?

Le second tour des élections législatives dans notre pays a réservé une surprise aux observateurs les plus avisés : le front de gauche y est arrivé en tête sans discussion possible, avec entre 170 et 200 sièges de députés pour le Nouveau Front Populaire, contre 140 à 170 pour le bloc présidentiel, l’ancienne majorité, le Rassemblement national et ses alliés n’étant crédités que de 120 à 155 élus. Ces résultats sont encore provisoires au moment où s’écrivent ces lignes, mais la hiérarchie entre les trois premiers ne devrait plus bouger. À n’en pas douter, la question du logement a compté dans la victoire de la gauche réunie et il faut analyser ce fait sans concession, pour l’action publique qui s’ensuivra et pour les comportements des acteurs, partis politiques et lobbies.

Comment peut-on affirmer sans ambages que le logement a été pris en compte par les électeurs ? Simplement parce que le Nouveau Front Populaire avait clairement édicté un programme dédié, d’ailleurs très marqué par les idéaux de l’extrême gauche et de la France Insoumise. Ces propositions n’ont pas pu ne pas peser, et demain, au sein de cette Assemblée nationale ainsi renouvelée, la famille d’origine socialiste et communiste fera tout pour infléchir dans ce sens la politique du logement. Certes, elle le fera sans majorité absolue et ne pourra l’imposer sans négociations, mais elle le fera avec force. Ses chances de voir ces mesures votées par l’Assemblée seront majorées si elles sont communes aux deux autres blocs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Logement : pourquoi les HLM ne seront finalement pas réservés aux familles françaises
Credit immobilier : les acheteurs doivent particulièrement être attentifs à cet élément du dossier
Elle doit payer plus de 19 000 euros de facture d’eau… à cause de travaux municipaux
Immobilier : cette clause insolite qui peut faire annuler une vente si la gauche ou le RN arrive au pouvoir
Immobilier : les impressionnantes ristournes que réussissent à négocier les acheteurs