La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 835,21
    -142,87 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    11 444,51
    -177,20 (-1,52 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 308,99
    -689,27 (-3,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,00
    -14,87 (-2,76 %)
     
  • S&P 500

    4 032,02
    -38,54 (-0,95 %)
     

Les policiers de San Francisco peuvent tuer à distance grâce à des robots

La ville de San Francisco vient de donner un permis de tuer aux robots de la police. Les forces de l’ordre peuvent désormais utiliser les machines avec l’intention d’abattre des suspects. Le langage législatif du texte leur donne beaucoup de pouvoir.

Dans certains cas « extrêmes », les robots de la police de San Francisco peuvent désormais être utilisés pour tuer. Le 30 novembre 2022, le conseil municipal de la ville de Californie a donné l’autorisation aux forces de l’ordre d’utiliser les robots dans le but d’éliminer des personnes « violentes, armées et dangereuses », a dévoilé The Verge.

Le texte complet indique que les robots « peuvent être une option utilisée avec l’intention de tuer lorsqu’il existe un risque imminent pour la vie de civils ou de policiers, et que cette option est préférable aux autres options disponibles ».

Quand la police peut-elle se servir des robots tueurs ?

Il est important de préciser que les robots en question ne sont pas autonomes. La police de San Francisco possède pour l’instant 17 robots (dont seulement 12 en état de fonctionner). Il s’agit de machines utilisées initialement dans des opérations de déminage, ou pour faire du repérage. Les robots, fabriqués par les marques QinetiQ et Remotec, sont contrôlés à distance par des opérateurs, et ils sont équipés de bras et de caméras.

Un des robots utilisés par les forces de police de San Francisco // Source : KTVU Fox 2 San Francisco / YouTube
Un des robots utilisés par les forces de police de San Francisco // Source : KTVU Fox 2 San Francisco / YouTube

[Lire la suite]