Marchés français ouverture 5 h 7 min
  • Dow Jones

    34 742,82
    -34,94 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    13 401,86
    -350,38 (-2,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 824,85
    -693,49 (-2,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2142
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 022,98
    -572,68 (-2,00 %)
     
  • BTC-EUR

    45 859,46
    -3 035,54 (-6,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 467,03
    -94,27 (-6,04 %)
     
  • S&P 500

    4 188,43
    -44,17 (-1,04 %)
     

Policiers brûlés à Viry-Châtillon en 2016 : cinq jeunes hommes condamnés à des peines de 6 à 18 ans de prison, huit autres acquittés

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La cour d'assises des mineurs de Paris a condamné en appel, dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 avril, cinq jeunes hommes à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion pour la violente agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en octobre 2016. Huit autres ont été acquittés. Ces treize hommes, âgés de 16 à 21 ans au moment des faits, étaient accusés d'avoir participé à l'assaut de deux voitures de police stationnées près du quartier de la Grande Borne, une cité à cheval sur Viry-Châtillon et Grigny. En quelques secondes, des personnes encagoulées avaient brisé les vitres et jeté des cocktails Molotov dans les habitacles. Deux agents avaient été grièvement brûlés et deux autres blessés plus légèrement.

Après quatorze heures de délibération et six semaines d'audience à huis clos, les cinq condamnés ont été reconnus coupables de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Trois d'entre eux ont été condamnés à 18 ans de prison, un à 8 ans de prison, et le dernier à 6 ans. Ils encouraient la réclusion criminelle à perpétuité. La lecture du verdict a été interrompue par une bagarre générale dans le box des accusés, qui a nécessité l'intervention d'une trentaine de policiers et gendarmes. Les heurts se sont ensuite étendus à la salle d'audience, où étaient présentes les familles des accusés. Le calme est revenu au bout d'une dizaine de minutes.

"Naufrage judiciaire" selon un avocat de victime

Ce verdict a provoqué la colère des avocats (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi