La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 999,21
    +206,54 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    14 881,85
    +101,32 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 385,96
    +859,80 (+2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 003,05
    +27,16 (+2,78 %)
     
  • S&P 500

    4 422,00
    +19,34 (+0,44 %)
     

Policier assassiné sur les Champs-Elysées : le principal accusé condamné à 10 ans de prison pour avoir vendu l'arme

Le principal accusé au procès de l'assassinat en 2017 du policier Xavier Jugelé sur les Champs-Elysées a été condamné jeudi à 10 ans de prison assortis d'une période de sûreté des deux tiers par la cour d'assises spéciale de Paris, qui a écarté la qualification terroriste. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) avait requis 18 ans de prison contre Nourredine Allam, 31 ans, accusé d'avoir permis à l'assaillant Karim Cheurfi de "concrétiser son projet terroriste" en lui vendant le fusil d'assaut utilisé lors de l'attaque du 20 avril 2017. Karim Cheurfi avait été abattu juste après par les tirs de riposte des policiers.

Pas de caractérisation terroriste

Au bout d'un délibéré de plus de huit heures, les cinq magistrats professionnels dont le président Laurent Raviot ont estimé que le "simple fait de vendre une arme à un individu dangereux susceptible de tuer des policiers ne suffisait pas à caractériser la qualification terroriste". Ils ont aussi jugé que Nourredine Allam, condamné pour association de malfaiteurs criminelle, avait "les moyens" de savoir que Karim Cheurfi projetait de tuer des policiers.

Selon l'accusation, le projet de Karim Cheurfi était connu dans son quartier de Chelles (Seine-et-Marne), où habitait aussi Nourredine Allam, et il avait été condamné en 2005 à 15 ans de prison pour tentative d'assassinats sur des policiers. La cour a également estimé que l'assassinat perpétré par Karim Cheurfi relevait d'un projet terroriste même si ce dernier "a pu apparaître...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles