Publicité
Marchés français ouverture 27 min
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0830
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 870,04
    -325,56 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 103,90
    -429,60 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,60
    +7,94 (+0,53 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

La police s'est rendue chez Britney Spears après la diffusion d'une vidéo de la star avec des couteaux

VALERIE MACON / AFP

Petite frayeur pour Britney Spears. La police a été sollicitée au domicile de la star, dans le sud de la Californie, afin de vérifier son état de santé, après la diffusion sur Instagram d'une vidéo de la chanteuse, dansant avec des couteaux.

Comme l'a déclaré Dean Worthy, capitaine du bureau du shérif du comté de Ventura, au média américain CNN, un proche de Britney Spears a appelé les autorités mercredi, "sincèrement préoccupé par le bien-être" de la star.

"Certains diront qu'il s'agit d'un moyen pour elle d'exprimer sa créativité, d'autres diront que c'est dangereux et qu'il y a un problème de sécurité ou de santé mentale", a déclaré Dean Worthy.

Une fois sur place, un sergent a échangé avec Britney Spears et a constaté que la chanteuse allait bien et qu'il n'y avait pas de menace pour sa sécurité ni pour sa santé mentale. La popstar n'a toutefois pas voulu que la police pénètre chez elle, selon le capitaine Dean Worthy.

"Ma vie privée a été envahie"

Lundi, l'artiste de 41 ans avait partagé une vidéo sur Instagram dans laquelle elle dansait avec deux couteaux de cuisine en métal. "J'ai commencé à jouer dans la cuisine avec des couteaux aujourd'hui", avait-elle écrit en légende de son post. Elle a depuis clarifié qu'il s'agissait de couteaux factices.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

En janvier dernier, plusieurs fans inquiets pour l'état de santé de Britney Spears après une dispute avec son ex-mari Sam Asghari relayée dans la presse, avaient également contacté les autorités du comté de Ventura afin de réaliser une vérification au domicile de la star.

PUBLICITÉ

Une visite surprise qui n'avait pas vraiment plu à la principale intéressée. La chanteuse, placée pendant 13 ans sous tutelle judiciaire, avait alors pris la parole sur Twitter pour demander à son public de respecter sa vie privée.

"J'aime et j'adore mes fans, mais cette fois, les choses sont allées un peu trop loin et ma vie privée a été envahie", avait-elle écrit dans une déclaration publiée sur Twitter.

Article original publié sur BFMTV.com