La bourse ferme dans 3 h 58 min
  • CAC 40

    6 822,23
    +56,71 (+0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 107,35
    +27,20 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1303
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 779,00
    -4,90 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    43 162,53
    -858,07 (-1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 246,51
    -195,25 (-13,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,44
    +2,18 (+3,29 %)
     
  • DAX

    15 242,71
    +72,73 (+0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 190,86
    +68,54 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3274
    +0,0039 (+0,29 %)
     

Bloqué en Algérie, Pôle Emploi lui réclame 9 000 euros

·2 min de lecture
Le Pôle Emploi réclame 9 000 à un homme bloqué en Algérie par le Covid-19 - Gamma-Rapho via Getty Images

Un habitant de Cherbourg se voit réclamer 9 000 euros par Pôle Emploi, qui prétend qu’il a touché des aides auxquelles il n’avait pas droit parce qu’il ne se trouvait pas en France. Seul problème, l’homme était coincé en Algérie à cause de la pandémie de Covid-19.

La fermeture des frontières due à la pandémie de Covid-19 a eu des effets collatéraux bien surprenants. Un Cherbourgeois a ainsi été sommé de rendre les 9 000 euros qu’il a reçu du Pôle Emploi pendant l’année où il était bloqué en Algérie, rapporte le site d’information Actu.fr. L’homme prétend qu’il pensait être dans son bon droit et se dit incapable de rembourser la somme en question.

Au moment où les différents gouvernements ont pris conscience de la gravité de la pandémie de Covid-19, les frontières du monde entier se sont brusquement fermées. Celles de l’Algérie le sont restées jusqu’en juin dernier, empêchant de nombreux résidents d’autres pays de rentrer chez eux. C’est précisément ce dont cet homme prétend avoir été victime, pendant plus d’un an. Faute de meilleur moyen de subsistance, il a donc continué à s’actualiser sur le site de Pôle Emploi et à toucher ses aides mensuelles, se croyant dans son bon droit.

Un escroc de bonne foi ?

Du point de vue de Pôle Emploi, ce n’était pourtant pas le cas. Et pour cause, il faut se trouver sur le sol français et être disponible pour chercher un emploi pour avoir droit aux allocations chômage. Tout départ à l’étranger ou congés doit être déclaré auprès de son agence et l’ensemble ne doit pas dépasser un total de 35 jours. Il est aussi possible de toucher ces aides au moment du retour en France si le séjour n’a pas duré plus de trois ans.

L’homme prétend justement qu’il a prévenu son agence Pôle Emploi qu’il était coincé en Algérie sans que celle-ci ne suspende ses versements. Cette dernière a dit ne pas vouloir s’exprimer sur ce cas considéré comme “sensible”. L’allocataire défend sa bonne volonté en rappelant qu’il s’est présenté à l’agence avec son passeport prouvant son séjour forcé en Algérie dès son retour en France. Affaire à suivre donc.

VIDÉO - Pourquoi le site "Pôle Emploi" annonce un million de nouvelles offres d'emploi ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles