Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 166,33
    +412,58 (+1,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0908
    +0,0038 (+0,35 %)
     
  • Gold future

    2 420,00
    -1,90 (-0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 571,27
    +502,75 (+0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 217,95
    +19,38 (+1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,17
    -0,45 (-0,54 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 532,88
    +249,47 (+1,36 %)
     
  • S&P 500

    5 647,98
    +63,44 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0075 (+0,58 %)
     

PODCAST. Sixième Science, épisode 114 : pourquoi nous aimons l'eau

AFP - Glyn KIRK

Pour son 114e épisode, Sixième Science, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 minutes, vous explique comment est née l'attirance pour l'eau. Retour sur un comportement pour lequel nous n'étions pas anatomiquement destinés. Parcours dans le temps au fil de l'eau.

Nous ne disposons ni de branchies, ni de nageoires ou de palmes, et pourtant la passion de l'eau est bien présente pour la plupart d'entre nous. Dès lors, pourquoi donc adopter un tel comportement ? Pour ce 114e épisode de Sixième Science, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 minutes, vous explique pourquoi et depuis quand nous sommes attirés par cet élément et comment nous avons réussi à l'apprivoiser.

Notre attirance pour l'eau, nécessaire pour se nourrir

Au micro, Coralie Lemke, journaliste scientifique à Sciences et Avenir, répond aux questions de Romain Gouloumès de 20 minutes. En fait, tout a commencé non pas en vue d'un bain, mais en fait pour nous nourrir, afin de nous procurer du poisson et quelques crustacés.

PUBLICITÉ

Notre alimentation a évolué mais dans le même temps, l'hygiène est apparue, chez les Grecs, avec également la pratique sportive. Quant aux premiers témoignages archéologiques des baignades, ils se trouvent en Italie chez des néandertaliens, les premières représentations connues remontant elles au néolithique et se trouvant dans la grotte des nageurs en Egypte.

Lavage mais aussi lien social, rencontres : telles étaient les activités partagées par les nageurs dans les établissements thermaux, qui se comptaient en dizaines de milliers pendant l'Empire Romain.

A sa chute, les bains ont disparu et l'attrait des humains pour l'eau va s'estomper. Au Moyen Âge, l'eau attire toujours, mais fait surtout peur. D'autant que les bateaux ennemis arrivaient alors par les fleuves. Il faudra par conséquent attendre plusieurs siècles pour que les élites retrouvent le courage de se confronter à l'eau.

De la médicalisation des bains à son aspect ludique

Suivra plus tard l'engouement pour les bains de mer, considérés comme thérapeutiques, cette médicalisation des bains laissant ensuite peu à peu la place à des aspects plus ludiques tels que nous les pratiquons aujourd'hui, aquaphobes exceptés.

Si ce parcours au fil du temps de l'attirance de nos ancêtres p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi