La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 710,54
    +1 080,41 (+2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Plusieurs centaines de personnes se mobilisent contre l'installation d'entrepôts d'Amazon en France

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"Stop Amazon" "Ni ici, ni ailleurs". Plusieurs centaines de militants se sont rassemblés, samedi 30 janvier, dans plusieurs villes de France pour protester contre Amazon, notamment près du Pont du Gard, où le géant américain de vente par correspondance projette d'installer un entrepôt de 38 000 m2.

A l'appel d'associations qui luttent contre ce projet situé sur la commune de Fournès (Gard), à proximité du joyau du patrimoine mondial, 800 personnes, selon les gendarmes ("au moins 1 000" personnes, selon les organisateurs), sont venues planter samedi matin des arbustes. Elles ont également formé une chaîne humaine pour montrer l'emprise du projet prévu le long de l'autoroute A9 sur 14 hectares.

Les opposants reprochent à Amazon des destructions d'emplois, notamment dans les petits commerces, de mauvaises conditions de travail et une artificialisation des sols. Ils estiment aussi qu'Amazon participe au dérèglement climatique.

"Pas de méga entrepot, ni ici ni ailleurs"

Environ 200 personnes ont également participé samedi matin à un rassemblement à Carquefou, dans la banlieue de Nantes, devant un entrepôt logistique Amazon, selon les organisateurs. "On dénonce le fait qu'Amazon détruise plus d'emplois qu'il n'en crée et qu'il s'agit d'emplois précaires qui rendent malades, notamment en termes de troubles musculo-squeletiques", a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi