Marchés français ouverture 4 h 19 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 959,19
    -612,68 (-2,31 %)
     
  • EUR/USD

    0,9554
    -0,0044 (-0,46 %)
     
  • HANG SENG

    17 378,90
    -481,41 (-2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    19 458,19
    -1 367,49 (-6,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    425,59
    -33,55 (-7,31 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Plus d’un Français sur quatre mène une double vie professionnelle

Plus d’un Français sur quatre mène une double vie professionnelle (Crédit : Getty Images)
Plus d’un Français sur quatre mène une double vie professionnelle (Crédit : Getty Images)

Selon une nouvelle étude, 26 % des Français cumulent au moins deux activités professionnelles pour préserver leur pouvoir d’achat.

Plus de quinze ans après, le slogan cher à Nicolas Sarkozy "travailler plus pour gagner plus" prend tout son sens. Une enquête menée pour le Salon SME, un événement dédié aux dirigeants et créateurs de petites entreprises, et dont Le Figaro se fait l’écho, nous apprend que plus d’un quart des Français exerce un autre travail en plus de son activité principale. Ils n’étaient que 16% il y a six ans. La pandémie de Covid-19 qui a engendré l’explosion du travail à distance explique en grande partie ce phénomène. "La crise sanitaire a installé le télétravail pour une partie des salariés. La baisse du temps de transport et de la pression managériale mais aussi le développement des pratiques des outils numériques et la liberté accrue ont favorisé la double activité", décrypte Alain Bosetti, responsable du Salon SME au Figaro.

300 euros par mois pour la moitié des sondés

La hausse des prix généralisée qui pèse de plus en plus lourd chez les ménages depuis le début de l’année est une autre explication de ces semaines de travail de plus en plus longues. La grande majorité des sondés (67%) qui déclarent avoir deux emplois le font pour "gagner plus". Bien souvent, ce deuxième travail permet de remplir le caddie ou de faire le plein de la voiture pour le mois. Rarement les deux. 46 % des personnes interrogées gagnent moins de 300 euros par mois grâce à cette seconde activité. Pour un répondant sur dix, cette double caquette temporaire n'est pas forcément liée à l'argent mais permet de préparer une reconversion.

Vous cumulez des emplois salariés ? Certains règles doivent être respectées. "Vous ne devez pas travailler plus de 10 heures par jour et 48 heures par semaine (ou 44 heures par semaine, calculées sur une période de 12 semaines consécutives)" même en cumulant les deux jobs, indique service-public.fr. Il n’est pas non plus possible d’exercer un métier qui puisse concurrencer celui de votre employeur.

VIDÉO - Crise énergétique : le Gouvernement songe à généraliser le télétravail pour faire des économies