La bourse ferme dans 5 h 44 min
  • CAC 40

    5 599,94
    -11,75 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,38
    -10,17 (-0,28 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 832,70
    +2,80 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    30 074,02
    +190,50 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    703,47
    -31,67 (-4,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,28
    -0,08 (-0,15 %)
     
  • DAX

    13 787,57
    -0,16 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 727,36
    -8,35 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3544
    -0,0040 (-0,29 %)
     

La plupart des sceptiques du vaccin peuvent être persuadés de se faire vacciner contre le Covid-19, affirme un prix Nobel

·2 min de lecture

Le prix Nobel Abhijit Banerjee a entendu tous les sombres chiffres des sondages, suggérant qu'environ un tiers des Américains et près de la moitié des Français ne sont pas prêts à prendre un vaccin contre le Covid-19. Mais il reste convaincu que ce n'est pas une raison pour paniquer ou pour craindre de ne pas atteindre l'immunité collective.

Abhijit Banerjee, qui a reçu le prix Nobel d'économie en 2019, ainsi que son épouse Esther Duflo et leur collègue Michael Kremer, ont été les pionniers d'une série d'expériences qui ont révolutionné le domaine de l'économie, en étudiant ce qui fonctionne réellement lorsqu'il s'agit de contribuer à sortir les gens de la pauvreté. Ses méthodes, qui abordent souvent des questions liées à l'éducation et à la santé, ont même été appliquées à des campagnes de vaccination, avec des résultats éloquents.

Les propres recherches d'Abhijit Banerjee, associées à d'autres résultats probants obtenus dans le monde entier, lui donnent des raisons de minimiser le poids des sceptiques de la vaccination contre le Covid-19 à l'heure actuelle. Il ne pense pas que ce soit une opinion idéologique forte contre les vaccins qui soit à l'origine de cette hésitation.

"Tout cela est nouveau, et c'est à la fois une promesse et une source de crainte", a-t-il déclaré à Business Insider US, ajoutant qu'une certaine hésitation est parfaitement compréhensible, à ce stade, avec les nouveaux vaccins à ARNm de Pfizer et Moderna. "C'est aussi très abstrait pour le moment, personne ne l'a encore pris."

Voici ce qui pourrait réellement changer la donne dans les mois à venir, pour la plupart des personnes qui ne veulent pas encore se faire vacciner :

A lire aussi — Les vaccins contre les coronavirus ne cachent pas de micropuces, voici ce qu'ils contiennent

Avec toute nouvelle technologie, il y aura les premiers adeptes, puis d'autres qui attendront et verront comment cela se passe. Abhijit Banerjee s'attend à ce que ce phénomène se produise de la même manière pour les vaccins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Royaume-Uni commence à utiliser le vaccin d'AstraZeneca et Oxford contre le Covid-19
Voici comment observer les étoiles filantes des Quadrantides ce dimanche 3 janvier
Voici comment la NASA teste ses nouvelles combinaisons spatiales
La Chine autorise son premier vaccin produit par Sinopharm, efficace à 79%
Volkswagen dévoile un robot qui se déplace pour recharger les voitures électriques, voici comment il fonctionne