La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 976,51
    -121,27 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Avec Plug Power, Renault accélère sur la voiture à hydrogène

·2 min de lecture

Renault appuie sur le champignon dans les véhicules utilitaires à hydrogène ! Le constructeur au losange va créer une coentreprise avec Plug Power, pionnier américain de la pile à combustible. Les partenaires vont concevoir et développer en France des véhicules utilitaires propulsés à l'hydrogène, à commencer par le Renault Master dès la fin 2021 puis le Renault Trafic. Renault et Plug Power ont signé en décembre un protocole d'accord pour la création d'une joint venture à 50/50 d'ici la fin du premier semestre 2021, pour un investissement de "plusieurs dizaines de millions d’euros", a précisé Gilles Le Borgne, directeur de l’ingénierie du groupe Renault.

Plug Power a déjà équipé plus de 40.000 systèmes de piles à combustible, notamment des chariots élévateurs pour WalMart et Amazon. La recherche, la fabrication de piles à combustible et les services associés à cette nouvelle offre seront basés en France, sur un ou plusieurs sites encore à déterminer. Via cet engagement dans l'hydrogène, Renault veut proposer une alternative moins polluante aux professionnels, dont les camionnettes Diesel ne pourront bientôt plus entrer dans de nombreux centre-villes.

>> A lire aussi - Toyota va accélérer dans la voiture électrique et à hydrogène en Europe

Stocké dans plusieurs réservoirs sous le plancher du véhicule, l'hydrogène offre une autonomie de plusieurs centaines de kilomètres pour quelques minutes à la pompe, et ne rejette que de la vapeur d'eau. Alternative à la batterie électrique, cette énergie est devenue un élément clé des plans de relance de l'économie à travers l'Europe. L'hydrogène convient notamment aux véhicules les plus lourds, qui sont plus chers et à autonomie limitée s'ils fonctionnent sur batterie.

L'offre de cette joint venture vise d'abord les grandes entreprises qui pourront installer des pompes à leur siège, faute de stations de recharge en nombre suffisant sur la voie publique. "On va faire une proposition holistique, de la vente des voitures à l’installation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la voiture la plus vendue dans votre région en 2020 ?
Les nouveautés très attendues de Renault
La prochaine Tesla vendue plus tôt que prévu ?
Voiture électrique : Baidu, le Google chinois, s'allie à Geely (Volvo)
Près de Lyon, les automobilistes ne comprennent rien à la nouvelle route partagée avec les vélos