La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 883,83
    +106,07 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 451,81
    -300,42 (-2,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 767,71
    -859,78 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 522,59
    -38,71 (-2,48 %)
     
  • S&P 500

    4 204,71
    -27,89 (-0,66 %)
     

La plateforme d'histoires audio Sybel signe un partenariat avec RED by SFR

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Virginie Maire, qui a lancé en 2018 cette plateforme avec Matthieu Viala, est partenaire de la filiale de SFR pour distribuer des contenus. Prochaine sortie: une fiction pour les 150 ans de la Commune. Elle est l'invitée du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Comment êtes-vous devenue entrepreneure?

Virginie Maire - J’ai découvert le monde des start-up en m’occupant du "media for equity" à M6. J’ai ensuite créé le premier Multi Channel Network, un réseau de youtubeurs, de M6. Puis j’ai rencontré Matthieu Viala, fondateur du groupe de production audiovisuelle Makever. Je l’ai rejoint pour y lancer Finder Studios. C’est devenu le deuxième MCN de France, que nous avons vendu en 2017 à TF1.

Comment est ensuite né Sybel?

Un jour, pour éviter de mettre mon fils devant les écrans, j’ai cherché Peter Pan en audio. J’ai mis beaucoup de temps à trouver l’enregistrement d’un vinyle sur YouTube. Je me suis rendu compte qu’il existait 300 millions d’abonnés à des chaînes YouTube audio, alors que ce n’est pas du tout l’outil adéquat. Nous avons alors eu l’idée d’une plateforme d’histoires audio.

Sybel est-il réservé aux enfants?

Les contenus jeunesse représentent 50% de la consommation sur Sybel, mais notre catalogue contient plus de 500 histoires, réparties selon le triptyque culture, éducation, divertissement. Nous proposons des fictions, des documentaires, écrits par des auteurs, des scénaristes, joués par des comédiens, réalisés par des professionnels, et agrémentés d’un travail de design sonore. Le résultat est aussi immersif qu’une série télé. En mai, nous dévoilerons Passion Commune, une fiction au cœur de l’histoire de La Commune, à l’occasion de son 150e anniversaire.

Etes-vous producteurs?

Non, nous ne produisons pas en interne. Nous sommes comme une plateforme de SVOD. Soit nous achetons du contenu déjà existant, des licences d’exploitation, soit nous commandons des créations originales, qui représentent plus de 20% du catalogue et permettent de travailler avec des producteurs variés. Nous avons déjà investi plus de 2,5 millions d’euros dans le contenu. Le coût d’une histoire audio est très variable, de 15.000 à 100.000 euros.

Quel est votre modèle économique?

C’est un abonnement de 3,99 euros par mois ou[...]

Lire la suite sur challenges.fr