La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 841,02
    +582,70 (+1,70 %)
     
  • Nasdaq

    15 068,89
    +172,04 (+1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1750
    +0,0054 (+0,46 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    37 943,18
    +291,04 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 117,90
    +8,98 (+0,81 %)
     
  • S&P 500

    4 459,63
    +63,99 (+1,46 %)
     

La plateforme Airbnb condamnée à une amende de 300 000 euros pour défaut d'information du consommateur

·1 min de lecture

La plateforme de locations touristiques entre particuliers Airbnb s'est vu infliger une amende de 300 000 euros par la Répression des fraudes, pour ne pas avoir informé suffisamment le consommateur, en particulier sur son droit de rétractation lorsqu'il utilise ses services. Cette amende administrative a été adressée à la société Airbnb Ireland Unlimited Company, pour "non-respect de la réglementation prévue par le code de la consommation applicable aux opérateurs de plateformes numériques", précise un communiqué de l'organisme diffusé mardi 3 août.

Elle résulte de "contrôles sur le site internet de la plateforme Airbnb", réalisés par le service des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), au terme desquels cette amende a été prononcée.

À lire aussi — Airbnb étoufferait des milliers d'allégations d'agressions sexuelles chaque année

Ces contrôles ont montré "l'absence d'informations relatives, pour chaque annonce, à la qualité de l'offreur (professionnel ou particulier), aux dispositions du code de la consommation sur le droit de rétractation et celles du code civil en matière de droit des obligations et de responsabilité civile", indique la Répression des fraudes. La plateforme, contactée par l'AFP, n'a pas réagi dans l'immédiat.

Le 1er juillet dernier, la Ville de Paris avait obtenu la condamnation de la plateforme à une amende de plus de 8 millions d'euros pour avoir maintenu depuis 2017 des annonces sans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La justice ordonne à beIN Sports d'assurer la diffusion de deux matches de Ligue 1 par journée
Canicule, rebond du Covid-19, afflux touristique : la Grèce entre réjouissances et doutes
Le groupe Bertrand cède les restaurants Quick à un fonds américain
Divorce, affaire Epstein, vaccin... Les salariés de la Fondation Gates en plein doute
Xavier Niel veut retirer de la Bourse sa société Iliad, maison-mère de Free

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles