Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 150,53
    +347,11 (+0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,13
    -35,74 (-2,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Planification écologique : où en est le projet du gouvernement ?

Tom Werner/Getty Images

En septembre dernier, à l'issue du Conseil de la planification écologique, Emmanuel Macron présentait son «écologie à la française», à la fois «accessible et juste». L'occasion pour le chef de l’Etat de présenter le plan à la planification écologique sur lequel travaille depuis 14 mois le Secrétariat général à la planification écologique (SGPE), sous la coupe de Matignon. Au programme, 50 «leviers» qui tournent autour de six grandes thématiques à savoir : les transports, le bâtiment, la biodiversité, l’énergie, l’agriculture et la consommation. Un mois plus tard, le chantier est bel et bien lancé.

10 nouvelles recrues ont rejoint les rangs de la SGPE. L’organisme créé en juillet 2022 et dirigé par Antoine Pellion, a pour objectif de trouver les solutions permettant de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre de la France d’ici à 2030 et de lutter contre l’effondrement de la biodiversité.

Désormais, 26 collaborateurs œuvrent à la planification écologique au SGPE dont Barbara Pompili. L’ancienne ministre de la Transition écologique a pris le poste de conseillère spéciale à l’internationale au SGPE ce lundi 23 octobre. Elle avait quitté l’Assemblée nationale le 24 septembre dernier pour poursuivre sa mission parlementaire sur les zones à faibles émissions (ZFE) prolongée par le gouvernement. «Il s'agit d'inspirer d'autres pays, alors que certains, comme le Brésil ou les Pays-Bas, ont sollicité le SGPE sur la planification française, mais aussi de s'ouvrir aux bonnes pratiques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après le train et les cinés, les punaises de lit à l’assaut de La Défense ?
Après le train et les cinés, les punaises de lit à l’assaut de La Défense ?
Cdiscount : la filiale de Casino n’intéresse plus du tout Fnac Darty
Cdiscount : la filiale de Casino n’intéresse plus du tout Fnac Darty
Gaz : au Havre, TotalEnergies met en service son terminal méthanier flottant