Marchés français ouverture 6 h 9 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 686,42
    +520,83 (+1,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    26 970,52
    +382,32 (+1,44 %)
     
  • BTC-EUR

    16 013,99
    -56,53 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,43
    +9,68 (+2,62 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Plan de relance: la France trop généreuse selon l'U.E.

·2 min de lecture

Les gouvernements de la zone euro vont devoir veiller à ce que leurs politiques budgétaires continuent à soutenir l'activité économique en 2021, tout en s'assurant que ces mesures de stimulation resteront ciblées et temporaires, déclare mercredi la Commission européenne dans "son paquet https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/ip_20_2105 d'automne pour la politique économique". Ces recommandations doivent être approuvées par les ministres des Finances des 19 pays de la zone euro. Elles seront examinées à la mi-décembre par l'Eurogroupe. Les gouvernements de la zone euro ont adressé le mois dernier à la Commission leurs projets de budgets pour 2021 afin que la Commission vérifie qu'ils sont bien dans les clous de la politique commune.

"Selon l'évaluation de la Commission, tous les PPB (projets de plan budgétaire) sont globalement conformes aux recommandations du Conseil du 20 juillet 2020. La plupart des mesures prévues soutiennent l'activité économique dans un contexte de très forte incertitude", constate l'exécutif européen. "Par contre, certaines mesures présentées dans les projets de plan budgétaire de la France, de l'Italie, de la Lituanie et de la Slovaquie ne semblent pas temporaires ni accompagnées de mesures de compensation."

En outre, "pour la Belgique, la France, la Grèce, l'Italie, le Portugal et l'Espagne, compte tenu du niveau élevé qu'atteignait déjà leur dette publique avant la pandémie de COVID-19, avec les importants défis que cela pose en matière de soutenabilité à moyen terme, il importe de veiller à ce que les mesures budgétaires de soutien adoptées préservent la viabilité des finances publiques à moyen terme".

"Ce paquet d'automne vise à diriger les économies de l'UE vers des rivages plus calmes, en fournissant des orientations stratégiques pour notre relance collective", a commenté le vice-président de la Commission Valdis Dombrovskis. "Pour que l'Europe puisse se relancer comme un compétiteur de poids sur la scène mondiale, nous a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi