Marchés français ouverture 8 h 21 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0176
    -0,0074 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 866,21
    -69,32 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Plan de résilience : le gouvernement dévoile les critères d'éligibilité des entreprises

Face à la poussée inflationniste, le gouvernement a précisé samedi les critères d'éligibilité du plan de résilience pour compenser la hausse des coûts du gaz et de l'électricité des entreprises particulièrement exposées aux conséquences de la guerre en Ukraine, selon un décret paru samedi au Journal officiel.

Le plan de résilience avait été annoncé le 16 mars mais n'a été validé par la Commission européenne que le 30 juin. Les entreprises pourront déposer leurs demandes d'aide d'urgence "gaz et électricité" à compter du 4 juillet, précise le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Cette aide "vise à soutenir la compétitivité des entreprises et à éviter les arrêts de production des sites les plus consommateurs de gaz et d'électricité et, notamment, ceux assurant des productions essentielles", selon Bercy.

Pour être éligibles, les entreprises devront avoir effectué des achats de gaz et d'électricité atteignant au moins 3% de leur chiffre d'affaires en 2021 et avoir subi un doublement du prix du gaz par période éligible, de mars à mai 2022 d'une part, de juin à août 2022 d'autre part, par rapport au prix moyen sur l'année 2021.

Le montant de l'aide dépend du niveau des pertes d'exploitation de l'entreprise. Elle peut aller jusqu'à 50 millions d'euros pour les entreprises de 26 secteurs industriels dont la sidérurgie, la fabrication de certains métaux et verres, celle d'un grand nombre de produits chimiques, de caoutchouc synthétique ou encore de pâte à papier.

Selon Bercy, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retraites, BCE, inflation, nouvelle classification pour les métiers de l'hôtellerie-restauration… Le flash éco du jour
Restauration : face à la pénurie de personnel, ces méthodes de recrutement peu conventionnelles
Hôtellerie-restauration : la classification des métiers intègre maintenant les diplômes
Comment les chiens peuvent nous aider à réduire notre facture d'eau
84 dirigeants de grandes entreprises lancent un appel pour la sobriété énergétique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles