Marchés français ouverture 8 h 18 min
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    52 511,36
    -234,14 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     

Plan sur les infrastructures, réformes: la zizanie dangereuse chez les Démocrates met Biden au pied du mur

·2 min de lecture

L'enjeu est énorme: si les Démocrates ne parviennent pas à s'entendre sur les deux plans que Joe Biden veut les voir voter, c'est sa présidence et la majorité démocrate au Congrès qui risquent de sombrer.

Un journaliste parlementaire qui s'arrache les cheveux, cela ressemble à quoi? A ceci: "Au risque de me répéter, ce qui se passe au Capitole en ce moment est fonctionnellement incompréhensible pour toute personne dont le travail à plein temps n'est pas d'y prêter attention." Pete Schroeder, le reporter de Reuters, n'est pas le seul à crier "pouce!". est tellement complexe, avec ses coups de billard à huit bandes, ses coups de gueule publics théâtraux et ses négociations privées frénétiques, que tout Washington est sur les nerfs tandis que le reste du pays ne comprend rien, ou presque, à ce qui se trame. Même la paire de sénateurs démocrates centristes sur lesquels converge toute l'attention, Joe Manchin et Kyrsten Sinema, divise la presse pour ce qui est de son surnom: "Manchinema", ou "Sinemanchin"?

Prière de ne pas sourire: . Soit il parvient à faire passer ses réformes, et dans ce cas il a une chance réelle de rebondir dans les sondages après deux mois catastrophiques et de se placer en pole position pour l'année électorale 2022; , et dans ce cas... le champagne coulera à flot chez les Républicains et à Mar-a-Lago, la tanière dorée de Donald Trump. Le "Grand Old Party" serait idéalement placé pour remporter les élections de mi-mandat de novembre 2022, offrant une rampe de lancement parfaite au futur "hit" du box-office politique de 2024: "Trump, le retour".

Comment saisir l'énormité de ce qui est en train de se passer? En gardant deux choses à l'esprit. La première est que Joe Biden s'est fait élire en promettant d'être une sorte de nouveau Roosevelt, un président qui sortirait son pays d'une crise profonde en le transformant à un moment-clé de son histoire. Son programme est un effort majeur dans toutes les directions: recul de la pauvreté, éducation, prote[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles