Marchés français ouverture 8 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1651
    +0,0032 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    25 772,93
    +363,18 (+1,43 %)
     
  • BTC-EUR

    53 367,59
    -564,48 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,90
    -0,74 (-0,05 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Social, vol habité... les annonces, en interne, du PDG d'ArianeGroup

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Dans un discours aux top managers d'ArianeGroup, le PDG André-Hubert Roussel a détaillé le plan de vol du fabricant d'Ariane 6. Entre mauvaises nouvelles (un plan de départs de 600 salariés) et projets ambitieux sur le vol habité européen.

Dire que le discours était attendu relève de l'euphémisme. Alors qu'ArianeGroup se bat pour tenir son objectif d'un premier vol d'Ariane 6 en 2022, le PDG de la coentreprise d'Airbus et Safran, André-Hubert Roussel, a présenté mercredi 22 septembre le nouveau plan de vol du groupe. Comme prévu, le patron d'ArianeGroup, maître d'oeuvre d'Ariane 5 et 6 mais aussi du missile balistique M51 de la dissuasion française, n'avait pas que des bonnes nouvelles à annoncer. Dans son discours devant les 170 top managers du groupe, dont Challenges a pu consulter la version écrite, André-Hubert Roussel a indiqué qu'il présenterait jeudi 23 septembre aux partenaires sociaux un plan de départs volontaires destiné à "réduire nos coûts et restaurer notre compétitivité sur le marché commercial" avec Ariane 6.

Si André-Hubert Roussel n'a pas évoqué de chiffre précis, le plan de départs concernerait, selon nos informations, moins de 600 postes sur les 7.500 que compte le groupe. Un effort important, probablement douloureux, mais l. "Je crois en la nécessité de procéder autant que possible à un rééquilibrage de nos efforts et de nos ressources humaines en direction des activités opérationnelles en lien direct avec nos produits", a précisé André-Hubert Roussel. En clair, le plan de départ, que le groupe veut effectuer sans licenciement contraint, concernera essentiellement les fonctions support. Ce rééquilibrage se fera au profit des activités de production, afin de consolider l'objectif d'un premier vol d'Ariane 6 en 2022, et de muscler la compétitivité du futur lanceur.

Vinci file en Allemagne

Le PDG d'ArianeGroup a aussi confirmé une : le transfert de l'intégration du moteur Vinci, qui équipe l'étage supérieur d'Ariane 6, du site de Vernon (Eure) vers Ottobrunn (Allemagne). "Ce processus durera plusieurs années et s'accompagne d'une enveloppe supplémentaire du gouvernement français de 40 M€ pour Vernon afin de sécuriser les compétences, les moyens de production et la poursuite d'essais[...]

Lire la suite sur challenges.fr

La pépite spatiale française Unseenlabs embarque sur ArianespaceAriane 6, missile M51: plongée dans l'usine déconfinée d'ArianeGroup Vol habité: SpaceX remet les Etats-Unis sur orbiteJared Issaacman, le Top Gun des affaires décolle avec SpaceXThomas Pesquet sur SpaceX: à quand une capsule habitée européenne?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles