Marchés français ouverture 4 h 22 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 213,74
    -179,30 (-0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0468
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 442,50
    +122,84 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,65
    +4,18 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Plan climat de l'UE: accord des eurodéputés sur la réforme du marché carbone

DANIEL ROLAND / AFP

Les eurodéputés se sont mis d'accord sur la réforme du marché du carbone ce mercredi 22 juin, dans le cadre du plan climat de l'Union européenne.

Les eurodéputés ont adopté ce mercredi 22 juin leur position sur la réforme du marché du carbone, deux semaines après avoir rejeté à la surprise générale une première version de ce texte-clé du plan climat de l'.

Le Parlement européen, réuni à Bruxelles, a adopté par 439 voix (157 contre, 32 abstentions) un compromis prévoyant l'élargissement du marché du CO2 et la suppression graduelle entre 2027 et 2032 des quotas d'émissions gratuits alloués aux entreprises, à mesure qu'entrera en vigueur aux frontières de l'UE une taxe carbone sur les importations venant de pays tiers.

Les eurodéputés ont également validé leur position sur cette taxe carbone inédite, avec un début d'application en 2027 et sur le fond social destiné à amortir l'impact de la transition environnementale.

Il s'agit de piliers de la stratégie proposée en juillet dernier par la Commission pour .

Actuellement, le marché carbone européen, où s'échangent depuis 2005 les "permis à polluer", créés en nombre limité et que doivent acheter les producteurs d'électricité et industries énergivores (sidérurgie, ciment...), couvre seulement 40% des émissions des Vingt-Sept. Les eurodéputés ont approuvé ce mercredi son élargissement au secteur maritime, à l'aviation, aux poids-lourds et aux immeubles de bureaux.

Fin des "quotas gratuits"

Mais jusqu'à présent l'essentiel des industriels reçoivent des "quotas gratuits" pour ne pas être défavorisés par rapport aux importations venant de pays tiers. Or, Bruxelles prévoit la disparition des quotas gratuits à mesure que seront taxées les importations de secteurs polluants (acier, aluminium, ciment, engrais, électricité) sur base du prix du CO2 européen.

Le 8 juin, le blocage s'était noué autour du calendrier: le PPE (droite, première force du Parlement) exigeait alors de maintenir jusqu'en 2034 ces quotas gratuits dans l'UE (la Commission proposait 2035), repoussant d'autant la taxe aux frontières --une "ligne rouge" pour les Verts et S&D (sociaux-démocrates). S&D et Re[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles