La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 560,59
    -298,12 (-1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Un plan à 250 millions d'euros pour inciter davantage à l'usage du vélo

© (GHNASSIA ANTHONY/SIPA)

C’est un véritable « plan vélo » dont Elisabeth Borne doit présenter les ambitions mardi. Il sera doté d’un budget de 250 millions d’euros, pour aider les communes à construire des pistes cyclables et des parkings sécurisés. Selon le journal Le Parisien qui révèle les détails de ce plan : « 200 millions seront [consacrés] aux infrastructures et 50 millions d’euros pour le stationnement. » C’est le quatrième anniversaire de ce plan doté en principe de 500 millions jusqu’en 2025. Un « comité interministériel du vélo », qui intégrera tous les ministres concernés, va par ailleurs être lancé à l’automne et se réunira tous les six mois.

Le « fonds mobilités actives », qui permet le financement d’infrastructures, s’inscrira « dans une logique de contractualisation avec les collectivités, pour s’assurer que les investissements soient ciblés et efficaces » selon Matignon. Pour le président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), cité par Le Parisien , « l’Etat n’aura jamais mis autant d’argent sur une seule année pour aider au développement du vélo. C’est une bonne nouvelle, car cela permettra à des villes périurbaines et rurales de pouvoir enfin s’y mettre ».

Objectif : l'intégralité d'une classe d'âge à vélo

Fin 2018, le gouvernement d'Édouard Philippe, dont Élisabeth Borne était alors ministre des Transports, avait déjà annoncé un « plan vélo » national instaurant notamment un fonds de 350 millions d'euros sur sept ans (2018-2025), abondés de 150 millions d'euros supp...


Lire la suite sur LeJDD