Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 719,78
    +432,06 (+0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,71
    +55,81 (+4,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Sur cette planète, il existe une molécule produite sur Terre, mais seulement par des organismes vivants

Pixabay

La Nasa a récemment fait une annonce qui a suscité un vif intérêt dans le monde de l'astronomie. Le télescope spatial James Webb de l'agence américaine a réalisé deux découvertes majeures concernant l'exoplanète K2-18 b, située à 124 années-lumière de la Terre dans la constellation du Lion, rapporte Numerama, le 12 septembre. K2-18 b, une planète dont le diamètre fait huit fois celui de la Terre, se trouve dans la zone habitable de son étoile, ce qui signifie qu'elle pourrait potentiellement abriter des conditions propices à la vie. Les observations effectuées par James Webb ont révélé la présence de molécules contenant du carbone, notamment du méthane et du dioxyde de carbone. Cette découverte est d'une importance capitale, car ces molécules sont essentielles à la vie telle que nous la connaissons sur Terre.

De plus, les scientifiques ont également détecté la présence de sulfure de diméthyle sur K2-18 b. Cette molécule est généralement produite sur Terre par des organismes vivants, tels que les phytoplanctons, par décomposition ou par transformation bactérienne. Sa présence sur l'exoplanète est donc un signe intrigant, bien que la Nasa souligne la nécessité de valider cette découverte avec des examens plus poussés de l'atmosphère de K2-18 b.

Néanmoins, cette annonce ne signifie pas que la vie a été confirmée sur K2-18 b. Il faudra encore de nombreuses observations et des preuves solides pour parvenir à une confirmation définitive. Les équipes de recherche ont l'intention de poursuivre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite