La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 472,79
    -80,28 (-0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    364,49
    +3,06 (+0,85 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Plaidoyer pour un véritable "plan quantique" européen

Nicolas Brien et Gérôme Billois (*)
·1 min de lecture

La physique quantique déroute, tant sa logique entre en conflit avec le monde tel qu'on le perçoit. Ses enseignements sont pourtant déjà appliqués au quotidien, de l'énergie nucléaire au téléphone portable en passant par le transistor et le laser. Les domaines bouleversés seront vastes : les communications, la navigation Internet, les mécanismes de signature électronique des contrats, des actes notariés, le numérique militaire sans oublier les transactions sur la Blockchain. L'informatique quantique n'est pas une simple application supplémentaire mais un réel changement de paradigme. Et pourtant, peu de décideurs se sont penchés sur les enjeux de souveraineté posés par l'informatique quantique.

Lire aussi : Informatique quantique : « La France ne peut pas rater cette révolution technologique » Paula Forteza (députée LREM)

Le quantique, un défi majeur pour la protection des données des citoyens

A commencer par la cybersécurité. Pour échanger de façon sûre sur un canal non sécurisé comme Internet, nos communications utilisent la cryptographie. Des technologies d'échange qui reposent majoritairement sur une clé publique, pouvant être partagée, et une clé privée, que seul le propriétaire possède. Un labyrinthe et un plan en somme. Ce plan, aujourd'hui très complexe et long à décrypter, sera facilement devinable (...) Lire la suite sur La Tribune.fr