La bourse ferme dans 4 h 50 min
  • CAC 40

    5 480,28
    -43,24 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 555,67
    -37,16 (-1,03 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    -0,0046 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 841,50
    -9,40 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    25 991,57
    -860,07 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    633,09
    -6,83 (-1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,82
    +0,21 (+0,40 %)
     
  • DAX

    13 725,63
    -145,36 (-1,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 609,27
    -44,74 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3726
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Placements : les taux bas pénalisent les épargnants, pas l’or

·2 min de lecture

Dans la zone euro, les emprunts à dix ans de plusieurs pays sont émis avec des taux au-dessous de zéro, le Portugal est le plus récent à être passé en territoire négatif. Au mois de novembre 2020, l’étude d’un comparateur de produits financiers allemand révélait que trois-cent banques utilisaient les taux négatifs, deux-cent d’entre elles les appliquaient sur les comptes de leurs clients particuliers. Les taux d’intérêts, l’artillerie lourde des banques centrales Quand en 2008, début 2009, en pleine crise financière, les établissements bancaires se retrouvent en panne de liquidités, les Banques Centrales n’hésitent pas à injecter massivement des dollars et des euros «dans l’économie» pour la relancer. On disait avant que les États par le biais de leurs banquiers centraux faisaient tourner la planche à billets. Évidemment, aujourd’hui, il s’agit essentiellement de jeux d’écriture numériques. Cet afflux massif de liquidités, mises à disposition des banques, entraîne alors automatiquement une baisse des taux d’intérêts. La théorie des Banques Centrales, c’est que l’argent sera prêté aux entreprises et aux particuliers. L’économie repartira alors. Des taux toujours plus bas voire négatifs Dans les cours d’économie au lycée, on apprend qu’une économie qui tourne à plein régime finit par créer de l’inflation. Depuis deux ans, la plupart des pays développés, à part la France, sont dans une situation de plein emploi. Et pourtant, l’inflation est très faible, tout comme la croissance. Même dans des pays exemplaires pour leur industrie et leur capacité à ’exporter comme l’Allemagne, le taux de croissance est proche de zéro. Alors les patrons de la FED et de la BCE continuent de baisser leurs taux. C’est ainsi qu’on a vu apparaître des taux négatifs sur le marché. On vous «rémunère» pour que vous empruntiez ! Mais rien n’y fait, Cliquez ici pour lire la suite