La bourse ferme dans 8 h 6 min
  • CAC 40

    7 169,53
    +37,18 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,00
    +19,69 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    34 156,69
    +265,67 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0760
    +0,0029 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 893,60
    +8,80 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    21 579,51
    +137,37 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,45
    +9,49 (+1,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,58
    +0,44 (+0,57 %)
     
  • DAX

    15 431,41
    +110,53 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 914,38
    +49,67 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 113,79
    +226,34 (+1,90 %)
     
  • S&P 500

    4 164,00
    +52,92 (+1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2099
    +0,0047 (+0,39 %)
     

Placements : dernier jour pour éviter l’impôt sur vos intérêts et dividendes en 2023

AaronAmat / Getty Images

Pour éviter une avance d’impôt au fisc et soigner leur trésorerie, les contribuables qui perçoivent des intérêts et des dividendes n’ont plus qu’une journée pour agir. La date limite pour demander une dispense d’acompte de prélèvement forfaitaire non libératoire (PFNL) sur leurs revenus encaissés en 2023 est en effet fixée au mercredi 30 novembre. Sont concernés par cette “deadline” les détenteurs de livrets d’épargne fiscalisés (hors Livret A, LDDS ou LEP, donc), les souscripteurs d’obligations, de plans épargne logement (PEL) et comptes épargne logement (CEL) ouverts depuis le 1er janvier 2018, ou encore les actionnaires amenés à percevoir des dividendes ou à réaliser des plus-values l’an prochain.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de livrets d’épargne

Pour rappel, tous ces intérêts ou dividendes sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou “flat tax”, et à son taux de 30%. Une ponction composée de prélèvements sociaux (17,2%) et d’un prélèvement forfaitaire non libératoire de 12,8%. Mais il est possible, sous conditions, d’échapper à ce dernier en demandant une dispense à votre établissement financier, au plus tard le 30 novembre, donc. Pour ce faire, la remise d’une attestation sur l’honneur garantissant que vous respectez les critères demandés est nécessaire.

Bien évidemment, pour demander à ne pas “avancer” d’argent au fisc, encore faut-il en avoir le droit et pour cela respecter les conditions de revenus. Pour les intérêts encaissés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : la fin d’un cauchemar fiscal pour 40.000 Français ?
Taxe foncière : elle paie pour un garage et une buanderie inexistants
Gaz et électricité : toutes les solutions pour limiter la hausse de votre facture
Énergie : ce département met en place une aide pour faire face à la flambée des prix
Plan d’épargne retraite (PER) : combien pouvez-vous verser en 2022 ?