La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 755,14
    +45,50 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Placements : assurance vie ou PER pour préparer sa retraite ?

·2 min de lecture

Dans sa version individuelle, le nouveau plan d’épargne retraite (PER) vous permet de réaliser des versements déductibles du revenu net global du foyer fiscal (ou des revenus professionnels pour un travailleur non salarié). Un atout de taille. Mais en contrepartie, votre épargne est bloquée jusqu’à l’âge de départ en retraite (hors accidents de la vie ou acquisition de la résidence principale) et la sortie (en capital ou en rente viagère) est taxée. De son côté, l’assurance vie ne dispose pas de carotte fiscale à l’entrée. Mais le produit reste disponible à tout moment et il bénéficie d’un traitement fiscal avantageux lors d’un retrait (appelé rachat en assurance vie) réalisé après huit ans de détention.  Imposé à 41% ou plus ? Privilégiez le PER  C’est clairement la situation la plus favorable au plan d’épargne retraite PER. L’avantage fiscal prenant la forme d’une déduction, l’économie d’impôt dépendra en effet de votre taux marginal d’imposition (TMI), c’est-à-dire le taux d’imposition de la tranche la plus haute de vos revenus. Plus celle-ci est élevée, plus les versements réalisés sur un PER sont efficaces. Prenons un exemple : si vous effectuez un versement de 1.000 euros sur un PER et que vous vous situez dans la tranche imposable de 41%, l’économie d’impôt représentera alors 410 euros (1.000 euros X 41%). Elle sera de 450 euros pour un TMI de 45%. Nous supposons dans ces exemples que le versement n’impacte pas le niveau de votre TMI. Votre réel effort d’épargne n’est respectivement que de 590 euros et 550 euros. Une fois à la retraite vous pourrez opter pour une sortie en rente viagère, une sortie en capital (ou en capital fractionné) voire un mix des deux solutions. La sortie en capital, notamment en fractionnant les retraits, est l’option qui semble la plus avantageuse.  Fiscalement, la part du retrait correspondant à des Cliquez ici pour lire la suite