Placement : les pistes pour profiter de la ruée vers l’or

Depuis la crise boursière de 2008, l’engouement pour le métal jaune ne se dément pas. Valeur refuge par excellence, l’or présente l’avantage de protéger votre patrimoine contre un retour de inflation.

Et cette euphorie contribue à faire grimper le cours du métal jaune. En cinq ans, le prix de l’once d’or a progressé de 125%, faisant largement mieux que n’importe quel autre produit financier. Certes, l’or reste soumis aux aléas des marchés et l’investisseur n’est pas à l’abri de voir chuter les cours. Mais ce placement constitue une bonne opportunité de diversifier son portefeuille à condition de ne pas y consacrer plus de 5 à 10%. Pièces, lingotins, certificats… tour d’horizon des principales solutions qui s’offrent aux particuliers souhaitant placer une partie de leur épargne sur le métal jaune.

L’or physique :

Si vous souhaitez détenir de l’or, le plus simple est d’acheter des lingots ou des pièces. Aujourd’hui, un lingot d’or de 1kg se négocie à 42.000 euros. A moins d’être extrêmement fortuné, mieux vaut donc fractionner vos acquisitions en privilégiant les lingotins.

Commercialisés depuis 2010 par CPOr Devises, il en existe de différents poids : 1 once, 50 grammes, 100 grammes, 250 grammes et 500 grammes ; leur prix oscille respectivement autour de 1.400 euros, 2.300 euros, 4.600 euros, 11.400 euros et 22.900 euros. Bon à savoir : pour les épargnants disposant de moins de liquidités, l'offre a même été déclinée tout dernièrement en tous petits lingotins de 5 grammes (230 euros), 10 grammes (450 euros) et 20 grammes (920 euros).

Attention, si le lingot d’or se négocie au prix de l’once, les lingotins font l'objet d'une prime - sorte de surcote - : intégrée dans le prix, elle est généralement comprise entre 5 % et 6 %, ce taux étant d’autant plus élevé que le lingotin est de petite taille.

L’autre solution pour acquérir ...

... Lire la suite sur capital.fr