La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 143,70
    -14,56 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Quelle place pour le droit dans le métavers ?

© AFP

La création d’un « métavers européen », l’un des sujets essentiels du programme de campagne d’Emmanuel Macron, ou encore le nouveau nom de Facebook, « Meta » : autant de signaux forts qui laissent penser que le sujet n’est pas un simple délire de gamers futuristes, mais bel et bien ce qui pourrait rapidement métamorphoser Internet, et donc nos vies. Avant de soulever les questions éthiques et juridiques qui y ont trait, David Ambrosiano tente une définition étymologique : « Métavers, ou metaverse à l’anglo-saxonne, est la contraction anglophone du préfixe grec meta, qui signifie “au-delà de”, et de universe. C’est donc un monde au-delà du réel, un monde virtuel dans lequel la réalité physique et la réalité virtuelle augmentée ont été fusionnées. »

Devant l’incrédulité d’un public certes à l’écoute mais plutôt néophyte, le président du Conseil supérieur du notariat embraie avec le film de James Cameron Avatar ou encore le jeu vidéo Second Life, considéré comme le premier véritable métavers, exemples plus parlants. Mais plus question de cantonner ce concept à du cinéma ou du jeu : il s’appuie désormais sur des puissances économiques et technologiques comme Facebook. Comme dans tout univers numérique, la question du droit se doit d’être posée. Comment par exemple intégrer un actif virtuel dans le patrimoine d’un défunt ? Un Américain a récemment dépensé 500 000 « vrais » dollars pour un terrain voisin de celui de l’avatar de Snoop Dogg… Alors comment taxer, réguler, protéger c...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles