La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 576,71
    -254,96 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Pixium Vision annonce la publication de plusieurs articles démontrant le potentiel de l’implant PRIMA nouvelle génération pour restaurer la vision avec une résolution cinq fois supérieure à celle de l’implant actuel

Pixium Vision
Pixium Vision

Pixium Vision annonce la publication de plusieurs articles démontrant le potentiel de l’implant PRIMA nouvelle génération pour restaurer la vision avec une résolution cinq fois supérieure à celle de l’implant actuel

  • Les nouveaux implants reprendront le design de l’implant PRIMA existant et amélioreront la résolution spatiale de manière significative

  • La vision pourrait être restaurée à des niveaux permettant de reconnaître les visages et de lire de petites polices : 20/100 sans grossissement et jusqu'à 20/20 avec grossissement électronique

  • Les données sur les nouveaux implants ont été publiées dans les revues scientifiques de premier rang Nature Communications et Journal of Neural Engineering

  • Le programme a été développé en collaboration avec l’Université de Stanford, partenaire universitaire de Pixium Vision, avec laquelle Pixium Vision a signé un accord de licence exclusif mondial

Paris, France, 12 janvier 2023 - 07h00 CET- Pixium Vision SA (Euronext Growth Paris - FR0011950641 ; Mnemo : ALPIX), société de bioélectronique qui développe des systèmes de vision bionique innovants pour permettre aux patients malvoyants ou aveugles de façon plus autonome, annonce ce jour que la deuxième génération d'implants pour son Système Prima de vision bionique pour les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) sèche pourrait restaurer la vision à une résolution cinq fois supérieure à celle permise par les implants PRIMA actuels.

Pixium Vision développe actuellement la deuxième génération de son implant PRIMA en collaboration avec son partenaire universitaire de longue date, l’Université de Stanford. Un récent article évalué par des pairs publié dans Nature Communications, intitulé « Electronic photoreceptors enable prosthetic visual acuity matching the natural resolution in rats » (Des photorécepteurs électroniques permettent une acuité visuelle prosthétique identique à la résolution naturelle chez des rats), présente les résultats des tests du nouvel implant chez des rats :

  • Une vision prosthétique haute résolution basée sur une conception innovante du champ photovoltaïque, dans lequel le confinement de champ est obtenu par pilotage dynamique du courant

  • Modélisation informatique du confinement de champ dans un circuit avec contrôle optique validé par des mesures in vitro et in vivo

  • L’acuité réseau in vivo avec 40 mm pixels est égale au pas de pixel ; avec 20 mm pixels elle atteint 28 mm, soit la limite de la résolution visuelle naturelle chez les rats

  • Configuration de champ personnalisée s’adaptant à l’épaisseur rétinienne du sujet et à la distance par rapport à l’implant, ouvrant la voie à une meilleure acuité de la vision prosthétique chez les patients atteints de DMLA

Ces résultats permettent d’envisager une vision prosthétique avec une acuité supérieure à 20/100, soit plus de cinq fois supérieure à la meilleure acuité prosthétique possible aujourd'hui ; avec un potentiel de 20/20 avec grossissement électronique.

La version intégrale de cet article est disponible en ligne ici.

« Notre deuxième génération d'implants PRIMA représente une avancée considérable dans la vision prosthétique et offre une réelle chance de retrouver une vision proche de la vision naturelle pour les patients souffrant de dégénérescence rétinienne », a expliqué Lloyd Diamond, directeur général de Pixium Vision. « En étroite collaboration avec nos partenaires à l’Université de Stanford, nous sommes partis du Système PRIMA actuel, constituant déjà la prothèse la plus avancée actuellement testée dans le cadre d'études cliniques. En repensant le circuit électrique et en augmentant de manière exponentielle le nombre d’électrodes, nous obtenons une stimulation sélective des neurones rétiniens internes avec une résolution cinq fois supérieure à celle de l’implant actuel. Avec ce niveau d’acuité visuelle, nous pensons pouvoir restaurer la vision des personnes souffrant de DMLA sèche, de manière à ce qu’elles puissent non seulement lire confortablement, mais également reconnaître les visages, présentant une avancée exceptionnelle dans le traitement de la cécité chez ces patients. »

Ces implants nouvelle génération sont en cours d’optimisation en vue des essais cliniques, qui devraient être lancés d’ici deux ans. Leur conception est basée sur celle des implants PRIMA d’origine, également co-développés par Pixium Vision et l’Université de Stanford. Deux autres articles revus par des pairs, publiés récemment dans le Journal of Neural Engineering, décrivent comment le nombre de pixels et la résolution des implants rétiniens photovoltaïques pourraient être augmentés en utilisant des pixels à la fois bipolaires (comme dans l’implant PRIMA d’origine) et monopolaires (nouvel implant) chez des patients humains.

« Pixel size limit of the PRIMA implants : from humans to rodents and back » (Limite de la taille des pixels des implants PRIMA : tests sur des humains, puis sur des rongeurs, puis à nouveau sur des humains) explique comment une augmentation de la largeur de l’implant PRIMA de 2 à 3 mm et une réduction de la taille des pixels de 100 à 75 mm pourrait multiplier par quatre le nombre de pixels, ce qui améliorerait le champ de vision des patients, et leur serait donc très bénéfique.

La version intégrale de cet article est disponible en ligne ici.

L’article « Photovoltaic implant simulator reveals resolution limits in subretinal prosthesis » (Un stimulateur d’implant photovoltaïque révèle les limites de la résolution avec une prothèse sous-rétinienne) a démontré que l’utilisation de pixels monopolaires à la fois en tant qu’anodes que de cathodes pour éliminer toute diaphonie permettrait à la plupart des patients d’obtenir une résolution de 48 mm minimum. Une plus grande proximité entre les électrodes et la couche nucléaire interne améliore la force et le contraste du stimulus et permettrait une résolution de 24 mm avec 20 mm de pixels, du moins chez certains patients. Une résolution de 24 mm au niveau de la rétine correspond à une acuité cinq fois supérieure à la moyenne clinique avec l’implant actuel. Cela présage une amélioration significative de la vision centrale pour de nombreux patients atteints de DMLA.

La version intégrale de cet article est disponible en ligne ici.

« Nous sommes très satisfaits des résultats cliniques actuels, ainsi que des avancées réalisées en collaboration avec Pixium Vision dans le développement des implants PRIMA nouvelle génération, qui sont décrites dans ces trois articles évalués par des pairs », a déclaré le Professeur Daniel Palanker du département d’ophtalmologie de l’Université de Stanford et auteur principal des articles publiés dans Nature Communications et Journal of Neural Engineering. « Les nouveaux implants ont le potentiel d’améliorer la résolution de manière significative, mais également d’ajuster le confinement de champ dans la rétine, qui peut alors être optimisé pour chaque patient. Nous avons hâte d’analyser ces implants dans un contexte clinique et espérons qu'ils soulageront les troubles visuels de nombreux patients souffrant de DMLA. »

À propos de Pixium Vision

Pixium Vision crée un monde de vision bionique pour permettre à ceux qui ont perdu la vue de récupérer leur perception visuelle et gagner en autonomie. Les systèmes de vision bionique de Pixium Vision sont associés à une intervention chirurgicale et à une période de rééducation. Le Système Prima avec un micro-implant sous-rétinien photovoltaïque sans fil du système Prima est en phase de test clinique chez des patients qui ont perdu la vue par dégénérescence rétinienne initialement en raison de la forme sèche de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA sèche). Pixium Vision travaille en étroite collaboration avec des partenaires universitaires et certaines des institutions de recherche sur la vision les plus prestigieuses au monde, telles que l’Université de Stanford en Californie, l’Institut de la Vision à Paris, le Moorfields Eye Hospital de Londres, l’Institute of Ocular Microsurgery (IMO) de Barcelone, l’University hospital de Bonn et l’UPMC de Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis). La Société est certifiée EN ISO 13485 et a reçu la qualification « Entreprise Innovante » par Bpifrance.

Déclarations prospectives Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société estime que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux prévus. Pour plus d’informations sur les risques et incertitudes qui pourraient entraîner une différence entre les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations réels de la Société et ceux contenus dans les déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de risques » du rapport financier semestriel 2021 de la Société et des autres documents que la Société dépose auprès de l’AMF, disponibles sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org) ou sur le site Internet de la Société.

Pour plus d’informations :

http://www.pixium-vision.com/fr

Suivez-nous sur

@PixiumVision;

www.facebook.com/pixiumvision

www.linkedin.com/company/pixium-vision

Contacts

Pixium Vision
Offer Nonhoff
Directeur Financier
investors@pixium-vision.com
+33 1 76 21 47 68

Relations presse
LifeSci Advisors
Sophie Baumont
sophie@lifesciadvisors.com
+33 6 27 74 74 49

Relations investisseurs
LifeSci Advisors
Guillaume van Renterghem
gvanrenterghem@lifesciadvisors.com
+41 76 735 01 31