Marchés français ouverture 2 h 9 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,66
    +337,68 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0252
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 118,79
    -56,83 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    24 187,97
    +66,72 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    591,00
    +19,72 (+3,45 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

Pistol, sur Disney+, est rebelle, mais pas assez punk

Après Pam & Tommy, la plateforme familiale étonne à nouveau en produisant Pistol, une mini-série sur le célèbre groupe de punk anglais. Six épisodes qui transpirent le chaos, mais qui manquent d’une touche de révolte visuelle pour vraiment nous emporter. Critique.

Il faut avouer que le projet avait de quoi surprendre. L’histoire des Sex Pistols, racontée par Disney+, cela semblait un peu improbable. Et puis, les noms de Danny Boyle, réalisateur de Trainspotting, ainsi que de Craig Pearce, coscénariste de Moulin Rouge ! et Gatsby le Magnifique, ont été mis sur la table. Tout de suite, l’association avait de quoi rassurer. Sur le papier, on imaginait la série insoumise et survoltée. Mais à l’écran, Pistol, disponible dès aujourd’hui sur Disney+, n’est pas si détonante que prévu. Évidemment, préparez-vous à un florilège réjouissant de guitares saturées, de « fuck » constants et de vêtements en latex. Mais les six épisodes de cette mini-série ne parviennent pas réellement à nous captiver jusqu’au bout.

Découvrez Pistol sur Disney+

Au plus près de Steve Jones

Au commencement, il y a Steve Jones, un ado révolté qui a connu une enfance difficile dans une famille violente. Jusqu’au jour où il décide de monter le groupe de punk qui va révolutionner la musique et bouleverser la Grande-Bretagne puritaine des années 1970 : les Sex Pistols.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles