La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 456,44
    -51,41 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Les pistes du président du Medef pour pallier les difficultés de recrutement des entreprises

Stéphane Lagoutte/M.Y.O.P/Challenges

INTERVIEW - Pour pallier l'actuelle pénurie d'emplois, le patron des patrons compte sur les effets à venir de la réforme de l'assurance-chômage et une meilleure formation des chômeurs.

Challenges. Pourquoi la France connaît-elle une pénurie de main-d'œuvre aussi massive?

Geoffroy Roux de Bézieux. Ce problème ne se cantonne pas à la France. Il se pose à tous les pays de l'OCDE selon deux phénomènes sous-jacents. Le premier est lié à la démographie: la population vieillit et donc les départs en retraite vont être plus importants que le nombre de jeunes arrivant sur le marché du travail. D'où les difficultés de recrutement, , mais touchent désormais toutes les entreprises.

Quel est le second phénomène?

. L'hôtellerie-restauration est un cas d'école. Plus de 200.000 personnes ont quitté le secteur depuis 2020, c'est énorme! Ces salariés démissionnaires évoquent souvent les mêmes raisons: des horaires décalés qui rendent la vie de famille compliquée et des perspectives d'évolution de salaires faibles. Cet exemple illustre bien comment les salariés portent plus d'attention aux conditions de travail. Et ils sont prêts à refuser des postes.

N'y a-t-il pas aussi un effet générationnel?

Oui, les jeunes, principalement les diplômés, sont plus exigeants sur la qualité de vie, la conciliation entre vie privée et vie professionnelle. Ils n'hésitent pas à prendre un congé sabbatique d'une année, avec la certitude de retrouver un travail facilement à leur retour, le marché de l'emploi des cadres dans les métropoles étant en surchauffe.

Lire aussi

Pour s'attaquer à ces pénuries, ne faut-il pas rendre le travail plus incitatif?

On touche du doigt le problème fondamental: la différence financière entre travailler et vivre des allocations n'est pas assez forte. , entrée en application fin 2021, est censée y remédier, mais il est encore trop tôt pour en constater les effets.

Vous évoquez aussi l'intérim, plus attractif dans certains cas que des postes à temps complet.

Oui, des entreprises essuient des refus sur des postes en CDI car certaines personnes préfèrent l'intérim alternant période d'activité et période de chômage. La prime de précarité de 10% à la fin de chaq[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles